Sénégal: Le Syndicat national des travailleurs du pétrole et du gaz annonce un préavis de grève

Sénégal: Le Syndicat national des travailleurs du pétrole et du gaz annonce un préavis de grève

Le Sénégal pourrait bientôt faire face à une grève dans le secteur des hydrocarbures. Le Syndicat national des travailleurs du pétrole et du gaz du Sénégal (Sntpgs), affilié à la Cnts/Forces du changement, a exprimé son mécontentement face à la non-application de l’arrêté d’extension. Selon les informations relayées par Le Quotidien, le Sntpgs envisage de déposer un préavis de grève aujourd’hui pour exiger l’application de cet arrêté qui doit étendre la convention à l’ensemble du secteur du transport des hydrocarbures.

Cheikh Diop, Secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts/Fc) et par ailleurs président du Syndicat du pétrole et du gaz, a déploré le fait que certaines entreprises du secteur des hydrocarbures ne comprennent pas la gravité de la situation. « Nous avons construit pendant des années pour que le secteur soit stable, il n’est pas acceptable qu’une seule société se dresse contre ce que nous avons construit des années durant », a déclaré Cheikh Diop.

Le syndicaliste a rappelé que depuis l’entrée en vigueur, le 2 août 2019, de la Convention collective nationale du pétrole et gaz du Sénégal, suivie de la publication de l’arrêté d’extension, certains travailleurs demeurent exclus. Une situation décriée par François André Diouf, Secrétaire général adjoint du Sntpgs, qui a souligné que certains travailleurs dans les dépôts et structures de stockage de carburant, ne bénéficient pas des avantages de la convention.

Devant cette situation, le Sntpgs promet de mener une bataille contre la direction récalcitrante pour mettre fin à ce qu’il considère comme une injustice. « Les travailleurs, unis et mobilisés derrière le Collège des délégués du personnel et le Syndicat des travailleurs du pétrole et du gaz du Sénégal qui porte aujourd’hui notre combat, sont aujourd’hui résolument engagés à mettre fin à la tyrannie… », a affirmé François André Diouf.

0 COMMENTAIRES
Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *