BRVM-10 166,31 -0,76 BRVM-C 172,34 -0,50 Dernière mise à jour : Vendredi, 16 novembre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,53

SONATEL

-1,07

TOTAL SN

-0,77
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 22° cloudy-night
Annonces

Second mandat: des étudiants ressortissants de Kaolack rejoignent le MADAN

Etudiants, Kaolack, MADAN, ressortissants, Second mandat
Second mandat: des étudiants ressortissants de Kaolack rejoignent le MADAN

La permanence du mouvement MADAN a refusé du monde ce dimanche. En effet, une forte délégation des étudiants ressortissants de Kaolack a été reçue en audience par le conseiller spécial du président de la République Abdoulaye Mountakha Niass.

Venue de l’UCAD et de l’université Aliou Diop de Bambey, la délégation estudiantine dirigée par le coordonnateur Moustapha Diagne a salué les nombreux efforts consentis par le président du MADAN à leur endroit avant de le solliciter pour solutionner les nombreux problèmes auxquels ils sont confrontés à leurs campus.

« Depuis 2014, notre mouvement entretient de bonnes relations avec M. Abdoulaye Mountakha Niass, à chaque élection il nous allouait un bus qui assurait notre caravane le jour du scrutin. C’est cette collaboration que nous voulons approfondir pour que nos problèmes de logement, de tickets de restauration et de prise en charge sanitaire soient assurés « , a souligné le coordonnateur des étudiants.

Visiblement satisfait de la rencontre, le conseiller spécial du président de la République a rappelé les nombreux efforts consentis par le président Macky Sall dans le domaine de l’éducation.  « Depuis 2012, des universités sont créées partout au Sénégal celle du Saloum dédiée à El Hadji Ibrahima Niass en est la parfaite illustration. Les bourses comme les aides ont été augmentées. Tous ces efforts coûtent des milliards à l’État », a-t-il argumenté.

Pour étayer son argumentaire, le président du mouvement MADAN a cité l’exemple des États Unis, un pays plus riche que le Sénégal où l’université est payante.

« Les étudiants sont des interlocuteurs crédibles, c’est parmi eux que sortiront les futurs présidents, les administrateurs civils, bref l’avenir de la Nation. Donc vous avez un devoir de conscientisation des masses manipulées par ceux qui promettent monts et merveilles en parfaite méconnaissance des réalités de la gouvernance », a conclu le président Abdoulaye Mountakha Niass.

Annonces
Annonces

4 commentaires

  1. diop dit :

    Sonal sene bopou rek m maky dou deme

  2. diop dit :

    Dey doul reck il cherche un escalier pour mieux se placer

  3. Les doorkats ils cherchent de l’argent

  4. ABDOULAYE KANDE dit :

    Non… pourquoi les politiciens sénégalais sont pour la plupart des amis du mensonge ???
    Oui, les études sont payantes au Etats Unis, mais, n’oublions pas qu’il a de l’emploi… contrairement à ce pays rongé par par la corruption, la gestion opaque et nébuleuse de nos ressources… Où sont les fils des ministres, des députés, des présidents du HCCT ou encore du CESE, bref de tous les voleurs de la République…
    Réveillez-vous !!!
    Le changement de pays passera par une jeunesse plus conscientes !!!
    Des étudiants ont perdu la vie en réclamant leurs bourses!!!
    Alors qu’on ne nous raconte pas des foutaises !!!

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *