RTS : Un passage remarqué de Me Juan Branco chez le DG Pape Alé Niang

RTS :  Un passage remarqué de Me Juan Branco chez le DG Pape Alé Niang

Lors de sa visite au Sénégal Juan Branco a été de passage lundi à la RTS pour adresser ses félicitations au DG Pape Alé Niang et se prononce sur la démocratisation de l’information.

Lors de sa récente visite au Sénégal, l’avocat et activiste Juan Branco a fait un passage remarqué à la Radio Télévision Sénégalaise (RTS). Lors de cette visite, il a pris le temps d’adresser ses félicitations au nouveau directeur général, Pape Alé Niang, pour ses efforts visant à redynamiser la chaîne nationale.

Branco a salué les initiatives de Pape Alé Niang en matière de modernisation et de démocratisation de l’information. Il a souligné l’importance d’une presse libre et indépendante dans la consolidation de la démocratie et a encouragé la RTS à continuer sur cette voie. Juan Branco, connu pour son engagement en faveur des droits de l’homme et de la transparence, a insisté sur le rôle crucial des médias dans la diffusion d’une information juste et équilibrée, accessible à tous les citoyens.

Cette visite et ces félicitations s’inscrivent dans un contexte où la RTS cherche à renforcer sa crédibilité et à accroître son audience en proposant des contenus de qualité, tout en respectant les principes de pluralisme et d’objectivité. Pape Alé Niang, reconnu pour son travail journalistique indépendant, semble déterminé à insuffler un nouveau dynamisme à la chaîne nationale, en ligne avec les aspirations de Juan Branco pour une information démocratisée et transparente.

4 COMMENTAIRES
  • barode

    Merci Juan.
    Tu es et restera un ami.

    Toute la france ne peut être mauvaise. Il y a des gens comme juan, qui respectent les autres peuple dans leur dignité et leur valeurs.

    Tu seras toujours le bienvenu, en frere d’arme,pour la libération des peuples opprimés

  • diop

    Fier de vous Mr BRANCO. On T’aime fort

  • Cheikh Tourè

    C est terrible ce qui se passe au Sénégal. Ce petit avocat français s’impose désormais au Sénégalais. Où sont nos avocats, pourtant très brillants. Pire encore le petit avocat français se mêle de politique.

    • Amadou Demba Dieng

      Au Sénégal même les bâtards ont leur place. Mais pour celui-là il veut celle d’un conseiller. Conseiller occupe il l’est déjà mais il aspire à une officialisation avec ses airs de pédé peut être qu’il veut introduire la LGBT

Publiez un commentaire