Revue de presse du 1/4/2015: La traque des biens présumés mal acquis en force

Revue de presse du 1/4/2015: La traque des biens présumés mal acquis en force

Les quotidiens parvenus mercredi à l’APS traitent de divers sujets dont le plaidoyer de la coalition regroupant le pouvoir et ses alliés en faveur de la poursuite de la traque des biens présumés mal acquis.

Les leaders de Benno Bokk Yaakaar (BBY), la coalition en question, ‘’ont organisé hier (mardi) une rencontre d’échange avec les avocats de l’Etat du Sénégal dans le cadre du dossier de la traque’’ des biens présumés mal acquis, rapporte le quotidien Le Soleil.

‘’À l’issue de cette rencontre à huis clos, ils ont engagé la poursuite de la traque des auteurs d’enrichissement illicite’’, ajoute Le Soleil, estimant que celle-ci ne doit pas s’arrêter au procès Karim Wade.

Le fils et ancien ministre de l’ex-président Abdoulaye Wade a été condamné à six ans d’emprisonnement ferme par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), le 23 mars dernier. Il doit également payer une amende de 136 milliards de francs CFA.

Ce procès ‘’constitue un tournant dans les rapports entre gouvernants et citoyens. C’est ce qui ressort de la rencontre entre Bennoo Bokk Yaakaar et les avocats de l’Etat. La coalition présidentielle veut amorcer un nouveau virage pour la transparence’’, écrit Enquête.

‘’Benno donne son quitus à la CREI’’, note Sud Quotidien à travers sa manchette. ‘’Les alliés de Macky exigent la poursuite de la traque’’, renchérit le quotidien Le Populaire. ‘’Quelle que soit la personne qui pille le pays, ajoute ce journal en citant des responsables de BBY, elle doit être poursuivie, même si c’est un allié actuel de BBY’’.

‘’Il n’y aura pas de traitements sélectifs dans la gestion des dossiers de la traque des biens présumés mal acquis. Cette assurance est de la majorité présidentielle’’, rapporte de son côté Grand-Place.

La traque des biens présumés mal acquis ‘’va se poursuivre comme l’exigent des segments de notre société. La nouvelle demande sociale est celle-ci : pas uniquement Karim Wade. Des dignitaires des anciens régimes de ces deux décennies ne seront pas épargnés’’, résume Direct Info dans son billet du jour.

D’autres sujets occupent les quotidiens. Direct Info traite de la question de la transhumance politique. ‘’Ça grogne chez de hauts responsables de l’APR’’, l’Alliance pour la République, le parti présidentiel affiche ce journal.

Il fait état d’un ‘’vent de frustration’’ au sein de cette formation dont des responsables ‘’n’en peuvent plus de garder le silence face à des transhumants qui envahissent tous les jours le parti au pouvoir’’.

Et c’est dans un tel con texte que le quotidien La Tribune rapporte que le débat sur la durée du mandat présidentiel ‘’fait rage’’ au sein du parti au pouvoir. Si certains semblent opposés à la promesse du chef de l’Etat, Macky Sall, de réduire de 7 à ans la durée de son mandat, un responsable comme le député Abdou Mbow assure que le président de la République ‘’respectera sa promesse’’.

Wafadjri juge que Macky Sall ‘’n’est pas aidé par ses hommes‘’. ‘’Enivrés par les délices du pouvoir, son entourage immédiat et ses alliés le mettent sous pression en l’exhortant à renoncer à ses engagements électoraux’’, écrit ce quotidien.

BK

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire