Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Remaniement ministériel, émigration, 3e mandat, implantation : Le Frapp “frappe”

Le FRAPP, via son Secrétariat Exécutif National (SEN), au cours d’un point de presse, ce  mercredi, a mis l’accent, entre autres, sur la résolution des problèmes des populations, la saisine de tribunaux, l’implantation du mouvement. En effet, à travers ses structures et membres, le FRAPP a été en contact avec des victimes de spoliations foncières, de démolitions de maisons, de déguerpissements, de non orientation à l’université, de dépossession de forages ruraux, d’arriérés de salaires, de licenciements arbitraires…Ce sont parmi ces victimes que se recrutent les candidats désespérés à l’émigration irrégulière. Morceaux choisis…

Le Sen du FRAPP aux côtés de ces différentes victimes qui se battent exprime sa vive préoccupation face à :
– L’augmentation du nombre des travailleurs des campagnes et des villes dont les droits sont bafoués
– L’augmentation des cas de licenciements des travailleurs
– L’explosion des cas de spoliation foncière
– L’accaparement de l’eau des paysans
– L’agression chaque jour plus importante de l’environnement
– la crise profonde de l’enseignement supérieur
– la volonté du gouvernement néocolonial du président Macky Sall de museler les victimes des problèmes ci-dessus cités
– la recrudescence de l’émigration irrégulière

Résolution des problèmes

Le FRAPP félicite les efforts pour la résolution des problèmes des populations dans le cadre fédéral du Front multi-lutte DOY NA qui mutualise les forces des différentes victimes afin d’édifier un rapport de force qui permet d’arracher des victoires au service des populations comme avec :
– les 189 ex contractuels de la Senelec qui ont aujourd’hui des contrats avec la Senelec
– les 145 travailleurs de PCCI qui ont reçu leurs 14 mois d’arriérés de salaire de Orange et de PCCI
– le millier d’animateurs polyvalents des cases des tout-petits envoyés en formation et qui ont maintenant des salaires,
– comme avec les commerçants qui ont réussi à avoir un décret et des arrêtés organisant la grande distribution au Sénégal,

Saisie de tribunaux

Le FRAPP a aussi saisi les tribunaux et les institutions. Ainsi, la saisine de la Cour suprême par le FRAPP a permis de faire pression sur le gouvernement qui a augmenté le nombre de tests de dépistage dans la lutte contre le coronavirus. La saine de l’OFNAC par le FRAPP a contribué à renforcer le débat sur la gestion des fonds pour la lutte contre le covid-19. Le peuple sénégalais en a profité pour dire qu’un ministre, même s’il est le gendre du président de la république doit répondre à l’ofnac s’il est convoque.
Le FRAPP félicite les différents collectifs de victimes dont la lutte, l’endurance, la ténacité, la résistance a permis ces victoires. Le SEN du FRAPP félicite les membres du FRAPPP qui par leur mobilisation constante ont aussi contribué à gagner ces batailles importantes. C’est pourquoi, le Sen du FRAPP encourage tous les membres du FRAPP a davantage se mobiliser aux côtés de toutes les composantes du peuple sénégalais opprimé en lutte.

Frapp

C’est pourquoi le SEN accorde du prix à l’édification du FRAPP pour un FRAPP plus fort, un FRAPP plus décisif, plus incisif au service des victoires des populations. Un FRAPP plus fort est un FRAPP qui est aussi nationalement et internationalement implanté au service des sénégalais et d’un Sénégal libre dans une Afrique libre et unie.
Voilà pourquoi une campagne de recrutement et de déploiement est menée. Ce travail nous permet de dire aujourd’hui que le FRAPP est présent dans 31 départements sur 45 tel que vous le verrez sur la carte où les zones en couleur verte montrent les départements où il y a des membres organisés du FRAPP et les zones en couleur rouge les départements où le FRAPP n’est pas encore organisé. L’objectif d’avoir des FRAPP départementaux et communaux partout au Sénégal est de mieux servir les populations, de penser globalement et de lutter localement et nationalement.
Le FRAPP travaille à bâtir un ordre conforme aux intérêts des travailleurs des campagnes et des villes, un ordre conforme à la souveraineté des populations, un ordre anti-impérialiste et panafricain. L’objectif est de contribuer à mettre à la disposition des populations, dans chaque département mais également dans chaque commune, des instruments de résistance, de lutte et de transformation sociale.
Un FRAPP plus fort est un aussi un FRAPP financièrement souverain. Voilà pourquoi les membres du FRAPP cotisent chaque mois au moins 1.000 FCFA. C’est aussi la raison pour laquelle le FRAPP a lancé une campagne de levée de fonds « Doomi réew moy tabax réew ». Cette campagne de levée de fonds vise à collecter un montant de 10.000.000 FCFA. Nous en sommes aujourd’hui à 1.500.000 FCFA. Le FRAPP lance un appel à contribution à tous les sénégalais d’ici et de la diaspora qui estiment que le travail du FRAPP mérite d’être soutenu, renforcé et donc financé.

Foncier

Le FRAPP demande au gouvernement du président Macky Sall de:
Sur la question foncière
-suspendre les déguerpissements et démolitions de maisons des populations dans le cadre des litiges fonciers où les turpitudes de l’Etat néocolonial sont avérées et de s’inspirer des jurisprudences BERTIN et MARTIN
-l’arrêt des spoliations foncières
-lister tous les litiges fonciers et les régler en accordant la priorité aux paysans et éleveurs, aux intérêts des populations, à la protection de l’environnement
-mener des audits fonciers communaux, départementaux et national
-une délimitation des zones urbaines, classées, des terroirs et pionnières
-que les terres soient laissées à ceux qui la travaillent et Que soit développer un partenariat gagnant-gagnant avec les investisseurs prioritairement nationaux
Sur la gestion des forages ruraux
-de rendre aux populations cette gestion particulièrement dans les localités où les populations sont éprouvées par la présence des opérateurs privés
-d’assurer un salaire à tous les bénévoles de l’hydraulique chargés du dépannage des forages
Sur la situation des travailleurs
-de recevoir tous les travailleurs en lutte afin de résoudre leurs problèmes
-de suspendre tous les licenciements
-d’annuler tous les licenciements effectués pendant la période du coronavirus
-venir en aide aux travailleurs sans salaire et licenciés
-suspendre les aides aux entreprises voyous
-suspendre les subventions faites aux centrales syndicales qui ne défendent pas les travailleurs
-de rediscuter du pacte de stabilité sociale qui est devenu un vrai pacte anti-travailleur qui muselle les syndicats des travailleurs
-réformer l’inspection du travail
Sur la situation dans l’enseignement supérieur
-l’orientation de tous les bacheliers de 2019
-la dotation en machine de tous les étudiants de la 7e promotion de l’UVS
-l’égalité en droits et en dignité de tous les étudiants particulièrement des étudiants orientés dans le privé
Sur les infrastructures
-électrifier tous les villages
-bitumer les anciennes routes

Marche

Pour la prise en charge par le gouvernement de ces questions, le FRAPP invite tous les citoyens à participer à la marche du front multi-lutte DOY NA qui aura lieu le samedi 07 novembre à partir de 15h à la place de l’obélisque.

Remaniement

Pour le SEN du FRAPP, l’essentiel n’est pas un remaniement ministériel politicien et un élargissement du « paaco » national à d’autres partis politiques qui se réclamaient de l’opposition. L’urgence est dans la réduction du train de vie de l’Etat avec la notamment la suppression du CESE, du HCCT, du CNDT, du HCDS. L’urgence pour le FRAPP est dans la prise de mesures immédiates pour faire face à la crise économique et sociale qui frappe le peuple sénégalais conséquences des options politiques du président Macky Sall qui envoient notre jeunesse à l’émigration irrégulière.

Macky Sall

Le FRAPP dénonce l’irresponsabilité du président Macky Sall qui avait dit au peuple avec quelque cas de coronavirus que « l’heure était grave » mais qui garde un silence méprisant devant les centaines de jeunes que ses politiques ont condamnés à mort dans l’océan atlantique, dans le désert du Sahara quand ils ne sont pas recrutés par les groupes terroristes.
C’est pourquoi, l’heure n’est pas à la relance d’un système néocolonial mis à nu par le coronavirus. Il ne s’agit pas de « relancer » le moteur d’une machine qui produit la dépendance sanitaire et pharmaceutique, la dépendance alimentaire, monétaire et budgétaire avec comme conséquences le pillage de nos ressources halieutiques, minières produisant pauvreté et chômage endémique. L’heure est aussi à l’arrêt du « paaco » et du « tong-tong » national dirigés par la bourgeoisie bureaucratique du président Macky Sall.

3e mandat

Le FRAPP exprime sa grande inquiétude sur les questions de la 3e candidature et de la manipulation des sentiments ethniques au Sénégal, en Guinée, en Côte d’Ivoire…Le SEN appelle le président Macky Sall, son parti et sa coalition, ainsi que les différents acteurs politiques de la Guinée et de la Côte d’Ivoire à la responsabilité. La manipulation des sentiments religieux et ethniques dans le Sénégal, la Guinée et la Côte d’Ivoire multi-ethniques, multi-religieux et multi-confrériques est irresponsable et criminelle.
Le FRAPP invite tous les démocrates ouest-africains– sans se couper des luttes quotidiennes des populations – à barrer la route collectivement aux projets de 3e candidature.

3 Whatsapp
Annonces
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    16:05 - 20/01/2021

    Mali : La marche contre l’armée française annulée, les militaires déployés partout (Vidéo)

    Whatsapp
    15:56 - 20/01/2021

    Lutte contre la pandémie dans la région de Thiès : Pas de marché à partir de 18h

    Whatsapp
    15:56 - 20/01/2021

    Mercato: Mbaye Diagne dans le viseur de West Bromwich Albion

    Whatsapp
    15:54 - 20/01/2021

    Donald Trump en quittant la Maison Blanche : «Je reviendrai d’une manière ou d’une autre »

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp