Réduction du mandat de Macky Sall : Une demande sociale, selon l’Observatoire pour la défense des institutions

Réduction du mandat de Macky Sall : Une demande sociale, selon l’Observatoire pour la défense des institutions

Le président de la République, Macky Sall, est assailli de toutes parts. Après les sorties des partis politiques de l’opposition, l’Observatoire citoyen pour la défense des institutions (Ocdi) s’est prononcé sur la réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans. Hawa Abdoul Bâ, coordonnatrice de l’Observatoire, ne donne aucune chance à Macky Sall de faire 7 ans. «Nous rappelons au chef de l’Etat qu’il est lié au peuple sénégalais par un contrat social qu’il se doit de respecter.

Le président de la République ne peut plus reculer dans sa volonté de ramener le mandat à 5 ans, car c’est une demande sociale et citoyenne qu’il est tenu de respecter, pour la stabilité du pays et de son régime», précise Hawa Abdoul Bâ dans un communiqué publié par l’Obs de mercredi.

Les membres de cet Observatoire rappellent que «les citoyens avaient salué sa volonté de réduire le mandat de 7 à 5 ans et de se l’appliquer pour le mandat en cours». Sur la décision de la Cour suprême concernant les 694 élèves-maîtres, l’Ocdi «estime que le ministre Serigne Mbaye Thiam a décidé publiquement de ‘’déchirer’’ l’arrêt de cette Cour. Le Président Macky Sall a ensuite manifesté son soutien à ce ministre qui a défié la Cour suprême. Ce sont deux faits extrêmement graves».

Les «défenseurs» des institutions rappellent que c’est «cette même Cour suprême qui avait validé la condamnation de Karim Wade. Ce dernier, devrait-il accepter la décision de cette Cour suprême ? Aujourd’hui, c’est la crédibilité de cette institution qui est remise en question par les autorités», s’indignent les animateurs de l’Ocdi. Ils «rappellent Serigne Mbaye Thiam à l’ordre et invitent le Président à revoir sa position».

Ils avertissent : «Si l’arrêt de la Cour suprême est déchiré, plus jamais, elle ne sera crédible, aux yeux des citoyens et toute personne victime d’une condamnation, peut d’ores et déjà, refuser d’obtempérer.» Et demandent à l’Union des magistrats du Sénégal de «prendre ses responsabilités» pour «sauver l’image de la Justice sénégalaise».

2 COMMENTAIRES
  • dada

    c'est très bien dit voilà au moins une femme courageuse et véridique .
    je suis d'avis que les magistrats doivent réagir pour dire la vérité à ce régime qui se croit tout permis avec des arrestations pars ci pars là .la cour elle même doit s'auto critiquer avec cet affront

  • Esprit tranquile

    Maky je taime de tout coeur et j avais convincu quelques parents de ma grande famille de voter pour toi. J ai utiluse mes fonds sur credit et deplacement et prieres sans aucun bruit. Mais je ne veux point que vous minimise les decisions de notre justice. Ainsi vous donnerez raison a ceux qui vous jugent mal.personellement je me sens choque . Soyez le president de refference.

Publiez un commentaire