PUBLICITÉ

Président Abdoulaye Wade : “Le CFA est mort, vive l’AFRICOR”

Telle a été, mercredi 20 mai 2020, la réaction de l’ancien Président Abdoulaye Wade lorsqu’il a appris que le Président Macron avait soustrait la garantie de convertibilité au franc CFA et mis fin au système du compte d’opération auprès du Trésor Français, étendu au Système Européen.

Dans les heures qui viennent le Président Wade s’expliquera.

Le projet de loi entérinant la fin du franc CFA a été adopté, ce mercredi en Conseil des ministres. Un texte “très attendu” par les pays de l’Union monétaire ouest-africaine.

whatsapp 586
Annonces

(6) commentaires

  • Patriote

    AFRICOR waye xa sonne bien à l’oreille

  • Marcus Garvey

    pourquoi attendre maintenant, fallait se battre quand tu etait au pouvoir

    • Ousmane Senghor

      une très bonne question il était président c’est maintenant qu’il peut sortir pour parle’

  • Soigneur De Fous

    Je suis un farouche opposant au Président WADE mais honnêtement il a été toujours contre le FCFA. Déjà en 1994, il avait exposé brillamment les raisons pour lesquelles les pays de l’UEMOA devaient sortir de ces mécanismes neocoloniaux qui enrichissaient d’autres . Il avait par la même occasion exposé les enjeux et opportunités à créer une monnaie commune à l’échelle sous régionale de la CEDEAO.
    Évitons de faire dans l’antiwadisme primaire, l’heure n’est plus à la division. Faisons bloc contre la mise sous tutelle de nos économies par la France et ses Chevaux de Troie infiltrés parmi nous, réseaux dormants de la Françafrique revêtus du manteau des ONG et de la prétendue Société civile ( cf: La Note du Quai d’Orsay sur les nouveaux appuis de l’apres-coronavirus et l’effondrement des Etats africains)

  • Wjjjjjjjjjjjjjj

    La France s est juste permis d’autoriser le changement de billet sinon rien à absolument changé

  • Malick Diallo

    de toutes les façons nous africains nous devons nous devrons prendre nos destins a deux mains etreserieux banire les faibleses lobscurentismes lafricain est malhonnete le serieux nous manque