Préparatifs pour une session 2024 du baccalauréat crédible et sans tricherie

Préparatifs pour une session 2024 du baccalauréat crédible et sans tricherie

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation se mobilise pour une organisation efficace de la session 2024 du baccalauréat. Le jeudi 6 juin, le ministre Dr Abdourahmane Diouf a dirigé une réunion avec la participation d’Inspecteurs d’Académie, de représentants d’enseignants et de parents d’élèves, du directeur de l’Office du Bac, et d’autres acteurs.

Lors de cette rencontre, le ministre a souligné l’importance du rôle joué par les Inspecteurs d’Académie, les présidents de jury, les chefs de centre, les surveillants et les examinateurs dans l’organisation du baccalauréat. Il a également rappelé les règles à respecter pour les candidats.

Dr Abdourahmane Diouf a insisté sur l’importance de l’éthique et de la moralité pour les élèves, mentionnant que les professeurs les ont bien formés et qu’ils doivent se présenter aux examens sans outils technologiques, notamment sans téléphones portables. Si un candidat mérite le baccalauréat mais vient avec un téléphone, il sera exclu. Cette règlementation sera appliquée strictement.

Il a aussi noté que les convocations sont déjà disponibles et que les élèves doivent les récupérer.

Un projet de discours diffusé a mis en lumière l’évolution des effectifs du baccalauréat. Les profils en Sciences et Techniques représentent 16.62% des candidats en 2024, légèrement en hausse par rapport aux 16.39% de 2023. Il est essentiel d’encourager les élèves à choisir des filières STIM (Science Technologie, Ingénierie, Mathématiques).

Concernant l’enseignement technique, dépendant du ministère de la Formation professionnelle, le ratio de candidats en 2024 est de 2.14%, en baisse par rapport aux 2.19% de 2023 et 2.28% de 2021, indiquant une régression par rapport à l’effectif total des candidats. Pour rappel, les épreuves écrites du baccalauréat général commenceront le 2 juillet 2024.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire