Pratiques douteuses au Port de Dakar : Alioune Tine « d’accord à 100% pour un audit »

Pratiques douteuses au Port de Dakar : Alioune Tine « d’accord à 100% pour un audit »

La situation au Port de Dakar serait préoccupante, comme en témoigne l’article du quotidien « Yoor Yoor Bi ». Les allégations de népotisme, d’abus de pouvoir et de mauvaise gestion financière soulèvent des questions sérieuses sur la gouvernance de cet important port maritime.

Selon les informations fournies par le média, la gestion du port par le Directeur général (DG) semble être caractérisée par des pratiques douteuses.
Le recrutement massif de plus de 1000 agents en moins de deux ans, la distribution généreuse de voitures 4×4, les primes colossales accordées à des proches du DG et les surfacturations dans la location des bâtiments sont autant d’indicateurs d’une gestion non transparente et potentiellement frauduleuse.

De plus, l’acquisition du nouveau bateau « Boubacar Joseph Ndiaye », décrite comme une vieille chaloupe repeinte et présentée comme neuve, soulève des préoccupations supplémentaires quant à la probité de la gestion du port.

Face à ces révélations, Alioune Tine a réagi mercredi sur X, en appelant à élargir l’assiette des sociétés à auditer. Il met l’accent sur la nécessité d’un examen approfondi et minutieux de la gestion du port et de l’Aéroport de Dakar.

Le Président du think tank AfrikaJom Center insiste sur la modernisation et la transparence dans la gestion de ces infrastructures clés, tout en soulignant l’importance d’utiliser les outils technologiques les plus appropriés pour garantir une gestion efficace et transparente.

In fine, un audit complet et impartial semble donc nécessaire pour faire la lumière sur ces allégations et pour assurer une gestion saine et transparente du Port de Dakar.

18 COMMENTAIRES
  • simple citoyen

    Il faut qu on se dise certaines vérités , sans etre donneur de leçons .
    On a voté pour BASSIROU DIOMAYE FAYE et il a gagné avec une large majorité et est devenu président de la république .
    Maintenant il faut que chacun de nous soit humble et modeste et arrête de croire que le président lui est redevable de quoique ce soit parcequ on a tout simplement voté pour lui .
    Et arrêter à se mettre à lui exiger ceci ou cela .
    Le président Bassirou Diomaye Diakhére Faye , le premier ministre Ousmane Sonko et tous les membres du gouvernement , on leur doit le RESPECT .
    Qu on soit plus agé qu eux ou qu ils soient de notre génération on doit les respecter et arrêter de les tutoyer et leur faire des injonctions .
    Personne ne connait plus le pays que ceux qu on a élu .Ce serait prétentieux et suffisant de croire le contraire .
    Donc soyons sérieux , responsables et respectueux envers le président Diomaye, envers le premier ministre Sonko et envers tout le gouvernement .
    Pour d abord leur personne et ensuite pour les institutions qu ils incarnent .
    Et laissons les travailler en paix .

    Si pseudos journalistes , pécheurs , paysans , médecins, ingénieurs , professeurs , tailleurs , banquiers , coordonniers ,coiffeurs , chomeurs , retraités et tous les autres senegalais se mettent à lui écrire des lettres ouvertes à la mords- moi -le- nœud , pour prêcher pour leur chapelle on va oû ?
    Il faut arrêter quoi !
    Et les petits prétentieux à la con là naniou ko maye diam maye niou diam .

    Et nous mêmes de tous les corps de métiers , de tous les secteurs , de tous les syndicats , les pseudos activistes , les petits et incultes journalistes et les ignards animateurs , fermons notre gueule et retournons tous TRAVAILLER .

    P.S :Blablater dans les grand -places di pousse-pions walla di belote ou etre ou sur les rs c est fini .
    Diomaye dou fékki kenne sa boppou kogn walla sa salon ngay ataya di wérrenté réal/ barça mou dioxla liguéye.
    Tokk mouy dox amoul , diog woutti mo am .

    À bon entendeur …salut !

    • Sope

      Sa way sa BATAXAL BI NEKH NA M’A C BIEN DIT. NIAW NIAWAATI

    • Sidya

      Macha alla.belle contribution

    • Citoyenne

      Très bien dit. Il faut que Tine et autres se taisent et les laissent travailler. Merci

    • Waw

      Mieux il faut que les gens cessent de décliner à longueur de journées des « attentes ». Ce pays doit être développé par tous ses fils. Les gouvernants ne peuvent régler tous les problèmes.

  • ABT

    VRAIMENT GAYI DENIOU DONNE SABOTER, LI DOU FAUTE DE GESTION REK, NIOKO TEY.
    C’EST POURCELA MIEUX VAUT APRÈS LES AUDITES BALAYER TOUS LES DG ET RESPONSABLES
    ETC…
    SUPPRIMER LES AGENCES BUDGETIVORES, HCCT, CESE, ANEJ ETC..

    • Cliffbams

      Et toi tu crois à ces conneries journal yor yor de serigne saliou le port est entre de bonne mains un bateau neuve construite pendant des mois on nous dit c est repeinte wa gni kouniou yapp en plus vous vous souvenez des 1000 jeunes doker formés aux métiers portuaire recruter pour la rapidité de déchargement des bateaux yena bonn féne bakhoul

  • Bacary SAGNA

    C’est faux.Ce Serigne Saliou est un aigri , un menteur. Alioune TINE est un imbécile qui ne comprend rien du tout sinon comment il peut se laisser manipuler par des gens malhonnêtes. Allez vous faire foutre. Bandes d’imbéciles

  • Chf.bouguime khatogne

    Surtout le bureau du SATS ET DAKAR TERMINALE ce sont des structures à ne pas oublier à cette audite. Le SATS exploite les Dockers leur donnant des bulletins de paye sans tampon . Des bulletins dont il est impossible de connaître leurs origines. Il y a beaucoup de choses louches dans ce port. Et nous voulons que ça soit un port autonomes pour tous les sénégalais et non pour une minorité.

  • père mbodj

    Quand aux autres genres de votre espèce comme Alioune tine , seydi Gassama,moi ndiaye Cisse et autres énergumènes de cette soi-disant SOCIÉTÉ CIVIQUE ou même ceux des droits de l’homme, leur malhonnêteté intellectuelle et leur partie pris viennent d’être manifestement écorner à cause de leur mutisme sur le drapeau du MFDC qui flotte depuis’ presque une semaine en casamance et commenter sur les réseaux sociaux sans que personne d’entre eux ne s’y prononce. Ce mutisme coupable de de ces mercenaires nous laissent penser qu’il s’est passé quelque chose que nos nouvelles autorités nous cachent. Mais inshalla demain fera jour et que tout sera mis sur la place publique pour que nul en ignore.

  • Modou diao

    Ce Aliou Tine nous amerde quel est son travail? parcourir les journaux pour buzz.

  • père mbodj

    LE TOKKE MOUYE DOKHE A COMMENCÉ PAR VOTRE LEADER OUSMANE SONKO QUI, DEPUIS QU’IL’A ÉTÉ RADIÉ DE LA FONCTION PUBLIQUE , CONTINUAIT DE VIVRE DANS L’OPULENCE AVEC DE L’ARGENT AMASSÉ AU SÉNÉGAL ET UN’PEU PARTOUT DANS LA DIASPORA EN ACHETANT DES VÉHICULES ET NE MENANT UNE VIE PAISIBLE ET POUR ENFIN SE TAPER UNE 3 eme ÉPOUSE NOIRE D’EBENE. MASHALLA. VOILÀ LE VRAI « TOKKE MOUYE DOKHE QUE VOUS AVEZ INITIÉ » IL FAUT COMMENCER PAR VOTRE LEADER POUR L’ARRÊTER, BANDE DE CRETINS ..

  • Faye Diouf gore

    Merci Alioune tine audit dans tous les secteurs du port sur tous les Dockers précisément bmop sempos avec les retards paiement 14 moi an complicité de baydi agn

  • Ismaila

    Surtout Alioune doit fermer sa gueule !

  • Chiba

    La situation des travailleurs se qui travaillent sûre les bateaux 30 ans de journalier la situation est critique

  • Oumar thiam

    L’audit du Port devrait couvrir la période 2012 à 2024 pour faire un état des lieux complet car certains errements ont étalés sur la période, pour les marchés, les concessions ,les charges sociales ,l’endettement ,la situation des établissements au Mali et l’incidence du fonctionnement de la liaison Dakar goree et le service des phares et balises sur la trésorerie du Port y compris les decotes opérées sur des créances au profit d’une banque …

  • Oumar diagne thiam

    En 2012 le premier ministre avait demandé l’audit de la concession du terminal à conteneurs à DPworld En 2016 et 2022 les bases de cette concession ont été bouleversées, contrairement au règlement de la consultation ,en particulier les engagements de trafic à la réalisation du Port du Futur et à la participation des privés sénégalais Les autres concessions à auditer concernent le terminal roulier donné à l’origine à Bollore ,le vraquier donné à necotrans au départ et le wharf pétrolier au groupe belge Sea invest qui a récupéré le vraquier à la place de necotrans .L’autre volet concerne la situation des actions sonatel et le projet de certification Iso 28000 avec un groupe français. Cette n’est pas exhaustive et sera complètée sur d’autres sujets en lien avec la gestion du domaine portuaire , l’evolution des effectifs et de la masse salariale et ldélabrement du cadre légal du Port et l’etat d’application des textes sur le secteur para-public A suivre

  • SENEGALAIS

    IL NE FAUT PAS TOUJOURS DONNER RAISON A CEUX QUI NOUS DIRIGENT.MAIS TINE LUI DOIT SE TAIRE WAKHE MOUYE DOKHE DIEKHE NA ….TINE .GASSAMA GOUDIABY AU DODO

Publiez un commentaire