PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
orange - Pratiques anti-concurrentielles­ : Une sanction contre Orange requise

Pratiques anti-concurrentielles­ : Une sanction contre Orange requise

L’Association des utilisateurs de Tic (Asudic) obtient gain de cause devant la Sonatel. L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a exhorté à la société française de ne plus octroyer des bonus de crédit téléphonique pour des transactions Orange Money.

Voici le communiqué

«­Sur décision du Régulateur, arrêt ce 08/07 du bonus Orange Money paiement marchand, factures, woyofal, rapido, transfert avec code ou international, retrait, OFMS­». Par ce SMS en date du 06 Juillet 2019, Orange Finances Mobiles Sénégal annonce à ses utilisateurs que l’ARTP lui interdit désormais d’offrir du bonus à ses clients pour toute opération de transfert d’argent ou de paiement mobile.

Pratique anti-concurrentielle

Depuis le lancement en 2011 de son service Orange Money, Orange s’est illustrée par une pratique anti-concurrentielle consistant à offrir un bonus à ses utilisateurs.

Perçue comme un avantage par les utilisateurs, cette pratique anti-concurrentielle d’Orange a eu pour conséquence de verrouiller ses clients dans son réseau, d’empêcher la fluidité du marché et de capturer déloyalement les clients de ses concurrents. Ainsi, Orange a pu empêcher la fluidité du marché, en rendant plus difficile la migration des clients vers un autre fournisseur de services.

En effet, la décision de changer de fournisseur de services est très difficile à prendre pour un utilisateur, puisqu’il faut abandonner certains avantages sur le plan de la communication.

Conséquence

Conséquence directe d’un tel marché, une baisse du chiffre d’affaires des concurrents, subséquemment un risque d’éviction du marché et le chômage de milliers de sénégalais.

Pire encore, cette pratique déloyale d’Orange a eu pour effet le maintien des prix des services à un niveau élevé, à son seul profit.

Orange a ainsi continuée à fausser pendant des années toutes les règles d’un marché concurrentiel libre et sain, en dépit du fait qu’elle ait été trainée devant les tribunaux par Joni Joni (société Bouygues Solutions et Systèmes), un de ses concurrents sur le service financier mobile.

En 2014, les sociétés pétrolières avaient vigoureusement dénoncé le partenariat entre Orange et Total Sénégal, qui avait consisté à offrir un bonus de 10% du montant dépensé exclusivement dans les stations de cette société pétrolière.

Orange fait ainsi des pratiques anti-concurrentielles et abus de position dominante son principal levier de croissance. Ces pratiques ont toujours constitué des obstacles significatifs au changement de fournisseur de services et ont contribué à rigidifier un marché qui présentait déjà une fluidité réduite.

Baisse des tarifs des services de transfert

Par conséquent, cette mesure, conforme à la décision N° 2019-008 du 29 mai 2019 de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), qui interdit à tous les opérateurs d’offrir des bonus pour leur service mobile money, constitue un avantage certain pour les utilisateurs. En effet, elle devrait permettre une baisse des tarifs des services de transfert d’argent et de paiement mobile.

Cependant, le fait qu’Orange ait mis en œuvre ces pratiques anti-concurrentielles, de manière continue pendant des années constitue un facteur aggravant, et ce d’autant plus qu’elle avait pleinement conscience des conséquences sur le marché et sur les utilisateurs.

Aussi, des conclusions supplémentaires doivent être tirées en sus de cette décision.

En conséquence, l’ASUTIC­:

Demande à l’ARTP d’infliger à Orange une amende pour pratiques anti-concurrentielles­ ;
Invite l’opinion publique à prendre avec réserve les SMS tendancieux d’Orange visant à mettre en mal l’ARTP avec les utilisateurs ­;
Sollicite des utilisateurs un soutien à cette initiative de l’ARTP pour une baisse effective des tarifs des services financiers mobiles.»

Artp Bonus Crédit
Annonces

(6) commentaires

Maxam

Waye cest leur affaire .DÈME LENE IMONEY BOU EXPRESO WALA TIGO CA.. WALA POSTE WONE WALA GUENE KOYE GASE DI SOULE

Diop

Ça arrange orange d une part.

René Diagne

j en etais sûr qu il y avait anguille sous roche.

Nourou Diakho

Mais qui vous empeche d’offrir aussi des bonus à vos clients?

M

Vraiment

Vérité

Je me demande pourquoi ces arnaqueurs étrangers qui procèdent par des micofinances ne sont toujours pas arrêtés ?
Personnellement, j’ai été victime de leurs agissements en 2017 avec la coopérative de stabilisation des activités de développement (Cosad) agence dakar plateau certains se reconnaîtront à travers ce rappel.Les biens mobiliers et autres (badges)ont été saisis par la gendarmerie après leur forfait, mais jusqu’à présent rien.Leur stratégie est toujours la même, ils créent une ; des agence (s)où ils nomment une femme comme chef d’agence et une femme comme coordonnatrice (toutes des sénégalaises c’est elles qui sont les »écrans » stratégie pour ne pas être au-devant de la scène et quand le « deal » éclate ;eux ils ont ont le temps d’amasser l’argent et de fuir laissant dans le pétrin la coordonnatrice, les chefs d’agence, et les agents qui sont généralement des jeunes désespérés en quête d’emploi. C’est ce qu’ils ont fait avec nous deux ans jour pour jour,ils sont partis avec l’argent d’honnêtes citoyens sénégalais.
Et les voilà qui récidivent à kaolack et toujours rien.
J’ai le cœur lourd et meurtri à la fois quand on parle de justice et de traque des biens mal acquis.
Et pourquoi vous presse en ligne, vous ne sortez jamais d’articles sur les nombreuses arnaques via les NTIC et les soit disant mutuelles d’épargne et de crédit fantômes que subissent d’honnêtes citoyens sénégalais qui sont aux charbons jour et nuits et que de vils malfrats sénégalais comme étrangers le plus souvent détournent en mettant en place des stratégies qui amadouent même un prophète averti ? Au lieu de faire des reportages insensés avec des voyantes et autres, ne ratez pas le coche, voilà un projet de reportage afin de mettre à nu le système éhonté de ces parasites nuisibles à notre société.
Salam sur tout un chacun,
Que Dieu nous garde et nous éloigne des mauvaises actions humaines. Amin

Publier un commentaire