Annonces
Publicité
» » » » » Pour faire face à la délinquance routière, la...

Pour faire face à la délinquance routière, la gendarmerie nationale a démarré la grande razzia

  • Cheikh Kandé Cheikh Kandé

Dans le cadre de l’application des dix (10) mesures du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, la gendarmerie a immobilisé 178 véhicules dont 55 pour défaut de permis de conduire, 38 autres pour défaut de visite technique à jour et 85 autres pour non port de ceinture de sécurité sur la VDN hier. 

Le Secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Jules Aubin Sagna, en a fait l’annonce lors d’un point de presse organisé hier audit ministère pour édifier le public sur les résultats obtenus depuis l’effectivité de l’application des mesures de sécurité routière.

Les éléments de la Gendarmerie ont immobilisés entre 7h du matin et 12h, 55 véhicules pour défaut de permis de conduire, 38 autres pour défaut de visite technique à jour et enfin 85 autres pour non port de ceinture de sécurité. C’est le bilan de l’opération coup de point déroulée hier, lundi 27 mars, sur la Voie de dégagement Nord (VDN).

C’est le Secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Jules Aubin Sagna, qui fait ainsi le point sur les dix points que le département des transports a mis en place pour la sécurité routière et circonscrire les nombreux accidents de la circulation avec leurs cortèges de dégâts matériels et de pertes en vies humaines.

Selon Jules Aubin Sagna, qui faisait face à la presse hier, ces genres de patrouilles seront encore multipliés dans d’autres secteurs pour plus de sécurité sur les routes. Pour ce qui est des deux roues, M. Sagna prédit des sanctions plus  sévères contre tous ceux qui ne seront pas en règles.

Désormais, non seulement l’obligation du port du casque sera effectif, mais aussi pour supporter quelqu’un (être deux sur une moto) il faudra disposer  de deux casques. Dans le cas contraire, la moto sera immobilisée. Entre autres mesures également édictée, c’est que les motocyclistes ont 6 mois pour se faire immatriculer gratuitement. Au delà de cette date, toutes motos sans plaque immatriculation sera mise en fourrière. (Avec Sud Quotidien).

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • diop
    28/03/2017 22:05

    Pourvu que ça dur !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces