Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Noo Lank : “Le conseil constitutionnel a violé ses propres textes…”

Noo lank rejette la décision du Conseil constitutionnel relative au recours de l’opposition parlementaire. D’après le collectif, en se réunissant uniquement à 4 pour délibérer, il a manifestement violé ses propres textes.

Macky refuse de remplacer le 3 juges…

Le collectif Noo lank rappelle que le conseil formé de 7 membres nécessite un quorum de 5 membres pour délibérer. Et contrairement à ses arguties, il n’est pas garant du fonctionnement des institutions. C’est plutôt le président de la république, tel que le stipule notre constitution en son article 42. “Nul ne comprend que dans le contexte administratif actuel tout à fait normal, que Macky Sall refuse de remplacer les 3 juges. Le président Pape Oumar Sakho sait aussi très bien qu’il aurait pu le saisir pour rectifier cette irrégularité. Rien ne l’en a empêché. Dès lors, il est difficile de ne pas admettre qu’il y a eu connivence dans leurs postures respectives pour créer une jurisprudence“, lit-on dans un communiqué.

Une éventuelle troisième candidature du président Macky Sall…

Selon Mourtalla Seck et Cie, si le président Macky Sall a autant de peine à choisir 3 nouveaux juges, c’est bien parce qu’il sait que la plupart des juges potentiels sont conscients qu’il ne peut se présenter une troisième fois et pourraient compromettre sa mainmise sur les juges actuels. De ce point de vue, Noo Lank considère que cette décision qui vaut jurisprudence participe à la mise en place d’un conseil d’approbation sûre de 4 membres pour entériner une éventuelle troisième candidature du président Macky Sall.

Noo lank invite l’opposition parlementaire à poursuivre son action…

Noo lank invite l’opposition parlementaire à poursuivre son action sur le plan du droit. En effet, la déclaration des droits de l’homme, partie intégrante de la constitution du Sénégal, dispose en son Article 8 : Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi. Ainsi, selon notre constitution, nulle décision juridique ne peut etre définitive sans un recours effectif possible. L’opposition a droit à ce recours. Dés lors, l’opposition parlementaire, qui a saisi le conseil constitutionnel pour se prononcer sur des textes qui organisent des violations de droits fondamentaux, devrait bénéficier d’un recours“, rapporte le communiqué.

Le recours est le seul moyen…

Pour le collectif Noo Lank, les 4 juges du conseil constitutionnel, viennent de prouver qu’ils sont capables de faire des erreurs graves qui peuvent ouvrir un boulevard d’abus juridiques. Et le recours est le seul moyen qui leur permet de corriger leur décision, en attendant une future réforme des textes qui fixent le droit et les modalités de recours face à ses décisions.

69 Whatsapp
Annonces
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    13:11 - 18/09/2021

    Sahel : Le commandant de la force française évoque l’évolution de Barkhane

    Whatsapp
    13:11 - 18/09/2021

    FAMILLE SENEGALAISE – Bande annonce épisode 34

    Whatsapp
    12:25 - 18/09/2021

    Dîner, spectacle, cadeaux : Zeyna Ndour fête ses 25 ans en grande pompe

    Whatsapp
    12:20 - 18/09/2021

    Un ancien militaire faisait chanter des femmes avant d’envoyer leurs vidéos à Adamo…

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp