Me Babacar Niang défend Amina Badiane : « Ses propos relèvent peut être d’une communication ratée »
PUBLICITÉ

Me Babacar Niang défend Amina Badiane : « Ses propos relèvent peut être d’une communication ratée »

Agrégé des Facultés de droit et avocat au barreau de Paris, Me Babacar Niang, qui constitue, avec Me Papa Mamaille Diockou, la paire d’avocats de Aminata Badiane, promotrice de Miss Sénégal, réagit à la série de plaintes pour « apologie du viol » déposée par un collectif de femmes contre Amina Badiane. Pour lui, les propos de sa cliente ne sont nullement répréhensibles.

« Les propos tenus par Madame BADIANE relèvent peut être d’une communication ratée, mais ils ne sont pas répréhensibles. Il ne faut pas faire l’amalgame entre « apologie du viol » et « culture du viol ». L’apologie du viol n’est pas prévue et punie par la loi, sauf si on essaye de viser l’article 252 du Code pénal qui prévoit et réprime l’apologie d’un crime ou d’un délit », a expliqué Me Babacar Niang.

L’avocat pense qu’il faudrait réécouter l’intégralité de l’interview de Madame BADIANE et ne pas extraire de leur contexte les propos malheureux, « si vous êtes violées c’est parce que vous l’avez-voulu ». D’ailleurs, ajoute-t-il sur l’Observateur, « ces propos ne rentrent même pas dans la culture du viol, en ce sens qu’ils s’accommodent avec la définition légale de l’absence de consentement en matière de viol qui se traduit par «violence, contrainte menace ou surprise » »

#AminaBadiane #BabacarNiang

36
PUBLICITÉ

1 commentaire

  1. Thales

    Ngidon Kat miss yi nieupaye feng