Maroc : Première incarcération dans l’affaire de l’alcool frelaté

Maroc : Première incarcération dans l’affaire de l’alcool frelaté

Le bureau du procureur général près la Cour d’appel de Kénitra, située à une cinquantaine de kilomètres au nord de la capitale marocaine Rabat, a annoncé l’incarcération de sept personnes en lien avec l’affaire de l’alcool frelaté.

Cette affaire, qui secoue le Maroc, a connu ses premières suites judiciaires avec la mise sous contrôle judiciaire d’une huitième personne ce vendredi. Suite à l’enquête sur le décès tragique de plusieurs personnes ayant ingéré une substance toxique dans la région de Sidi Allal Tazi, à Kénitra, les autorités ont pris des mesures.

L’affaire est devenue publique grâce aux réseaux sociaux, révélant que les victimes avaient consommé du méthanol, un alcool dangereux, menant à des décès et des hospitalisations. Si certaines victimes ont pu quitter l’hôpital après traitement, d’autres restent sous observation médicale.

Les investigations ont démontré que le méthanol avait été acheté auprès de détaillants d’alcool à haut degré puis revendu lors d’une célébration locale. De nombreux participants ont rapporté des symptômes douloureux après ingestion, certains rencontrant une issue tragique.

En réaction à ces événements, le ministère public marocain a ordonné une enquête approfondie sur les suspects, accusés de distribuer des substances dangereuses causant morts et invalidités. Après les premières auditions, les autorités ont décidé de la détention provisoire des individus impliqués.

0 COMMENTAIRES
Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *