Marathon budgétaire : Aymirou Gningue tire un bilan très positif

Le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar, Aymirou Gningue s’est félicité du marathon budgétaire qui a duré 60 jours. Dans une interview accordée au quotidien Le Soleil,  le parlementaire donne son avis sur le déroulement des votes des différents budgets des ministères. 

Vous venez de terminer le marathon budgétaire. Quel bilan en tirez-vous ?

Nous venons de boucler 60 jours de travail avec pas moins de 35 ministères qui sont passés à l’Assemblée nationale. Nous avons d’abord travaillé avec les commissions techniques, ensuite avec la commission de l’économie générale. Pendant ces 60 jours, nous avons examiné les budgets des différents ministères sectoriels. Le 11 décembre, dernier jour qui bouclait les plénières, l’Assemblée nationale de voter le projet de loi de finances 2018. Le bilan que j’en tire est très positif, c’est un travail passionnant qui doit intéresser tous les Sénégalais, mais que la représentation nationale prend en charge.

Les députés sont les représentants du peuple. Nous avons pu, pendant toute cette période, nous approprier les différents programmes que doit mettre en œuvre le gouvernement en 2018 sur le plan de l’investissement mais également du fonctionnement des institutions. Nous avons aussi regardé l’inclinaison que le président de la République a souhaité apporter à ce budget. Elle est fortement sociale, parce que près de 1161 milliards de FCfa seront injectés dans le domaine social. Nous saluons la volonté et l’engagement des députés. Nous saluons également la volonté et l’engagement de l’exécutif, notamment les deux ministres qui nous ont accompagnés durant la session, à savoir Samba Sy, chargé des Relations avec les institutions, et Birima Mangara, chargé du Budget. Il y a eu des débats très passionnants. Nous avons pu mesurer la pertinence des choix gouvernementaux, car ils sont adossés à un programme : le Plan Sénégal émergent. Ce dernier se décline sur les programmes d’actions prioritaires qui s’étalent sur 4 ans. Le budget n’est que la traduction annuelle des objectifs fixés à travers le Pse.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire