Lutte contre les accidents : Les 16 « commandements » des cadres du Pastef

Le Mouvement National des Cadres Patriotes-MONCAP est profondément attristé par l’accident tragique de Sikolo (Département de Kaffrine) et exprime, au nom de tous les patriotes, ses plus sincères condoléances aux familles et proches des victimes face à cette épreuve.

Les cadres du Pastef déplorent avec « beaucoup de regret et d’amertume la souffrance des populations et tient, dans ces moments de douleur et de désespoir, à manifester toute sa solidarité et sa compassion aux victimes de ces accidents ».

« Le MONCAP prend acte des nièmes mesures prises par le Gouvernement à l’issue du conseil interministériel consacré à la sécurité routière et reste attentif à la suite qui leur sera réservée », rapporte un communiqué.

Pour les cadres de Pastef, les Sénégalais ne peuvent plus accepter ce laxisme grandissant au coût socio-économique insupportable. Et pour contribuer à y remédier, le MONCAP formule ces recommandations suivantes aux autorités compétentes :
1) Mettre en place un programme décennal de sécurité routière ;
2) Repenser la formation des conducteurs avec une refonte du système de délivrance des permis et par ricochet, réviser la réglementation relative aux écoles de conduite avec l’exigence d’avoir des moniteurs hautement qualifiés ;
3) Etablir un système de limiteur de vitesse pour les conducteurs de véhicules lourds (camions et autobus) ;
4) Exiger pour les véhicules affrétés aux transports de voyageurs et de marchandises une visite technique tous les six (06) mois ;
5) Adopter d’une politique de planification des heures de conduite et de repos des conducteurs de véhicules lourds ;
6) Aménager des aires de repos sur les tronçons routiers et autoroutiers ;
7) Adopter un code de la sécurité routière, en lieu et place d’un code de la route, comportant des dispositions adaptées à nos réalités nationales (environnementales, réglementaires et sociales) ;
8)Intégrer dans le code criminel, des infractions reliées à la conduite d’un véhicule (alcool au volant, drogue ou médicaments, délits de fuite) ;
9) Mettre en œuvre une reforme inclusive des transports routiers (transporteurs, syndicats, autorités étatiques et usagers) ;
10) Veiller rigoureusement à l’application des sanctions légalement prévues en cas de violation de la règlementation ;
11) Accélérer le renouvellement du parc automobile national avec des mesures d’accompagnement (financières, règlementaires et administratives) accordées aux transporteurs pour éliminer la flotte vétuste ;
12) Créer dans chaque Chef-lieu de région un centre régional de vérification mécanique des véhicules (visite technique) ;
13) Concevoir des infrastructures répondant aux normes de sécurité en vigueur ;
14) Mettre en place un système de 2X2 voies pour les routes nationales ;
15) Mettre en place un contrôle de la faculté de conduite au départ des gares routières ;
16) Concevoir un système de contrôle des vitesses à distance à centraliser, si nécessaire, dans les serveurs de la gendarmerie.

18 COMMENTAIRES
  • Dakhine Beugue Sénégal

    Et qu’est-ce que vous proposez pour un sénégalais accusé de viol, qui refuse de répondre aux questions du juge sur le viol et refuse aussi de faire un test ADN, tout en criant au complot ? Un procès peut-être, pour tirer tout cela au clair ????????????! Bientôt le procès inchalah

    • SECK

      tu peux te taire un peu
      tu es trop débile tu ne dis que des idioties

    • Bld

      Yénn dem lène fori néw on vous attend à apporter des éléments de preuves vous nous dites test AND où est votre capacité de raisonnement.c est pathétique

  • ABT

    VOUS OUBLIEZ TOUJOURS DE PARLER DANS LES PRISES DE MESURES.
    LES TARIFS DE TRANSPORT, FIXEZ LES EN EXIGEANT QU’ILS SOIENT FIXÉS DANS LES VÉHICULES DE TRANSPORT.
    C’EST PAS NORMAL QUE PENDANT LE GRAND MAGAL DE TOUBA ON DEMANDE DE PAYER 20000F , 15000, 11000F aller simple. Le tarif
    Dakar TOUBA ON peut le fixer à 2500f

  • Sénégal

    Les guignols charognard de pastef

  • Zack

    MachAllah les mesures sont très bien pensées : elles sont de normes internationales

  • pappis

    MESURE NO: 17 . CESSEZ D’APPELER SATAN AVEC VOS BOLS ET COUVERCLES.

    • Big Senegal

      Mesure 18. Nul ne peut faire plus de 2 mandats consecutifs.

      • ndanane

        Boles yilla môme, casseroles dale doudiame, sénégalais daffa deugueure boppe.WAYYET BOULENN SANTAN WOWET REKK NGENN GUENN TEUGATTE BOL YI.DADI GUISSATTE REKK.

    • Big Senegal

      Mesure 19 .
      Rendez nous les milliards voles.

    • Big Senegal

      Mesure 20.
      Leches bien les culs puants et mal laves et tais toi.

      • pappis

        les culs de ton pere et de ta mere tres puantes seront les premiers a etre leches.

  • Che gavara????????

    sonko président

  • dioumanera djiby

    sonko en prison violeur sonko et manipulateur et menteur

  • buur

    la faute vous incombe avec vos casserolles bandes de fornicateurs

  • Wax degue

    Lolene def té policier yi di lathi ay 500 ak 1000f danguéni sonou rek
    Il faut eclairer les routes cest le problème principal.

  • Rewmi

    Vous decrez arrêter vos casseroles de fétiches, vous perturbez la vie des honnêtes sénégalais, ngiryalla dimbalengno akk kheureumou sonko yi. Lolou rekk la amoule lenenn.limome moussoule am si rewmi.

    • saltigue

      Nityi nayou yare senn boppe, route à 5 voies bou amonne sakhe akk sénégalais you amoule yarr yi se seras la même chose. Ba parer bayyi djinns yignouye wo.ak bayyi kheureumyi.ditoure derrette.

Publiez un commentaire