L’Ujtl descend l’ambassadeur de France: Paganon traité de tous les noms d’oiseaux

« Scandaleux, ignoble, vile, pitoyable, aucun qualificatif ne sera de trop pour faire allusion aux âneries du nouveau membre du directoire de l’APR, et par ailleurs, ambassadeur de la France au Sénégal. Au-delà la violation manifeste d’un principe fondamental énoncé dans la charte des Nations Unies : la non ingérence dans les affaires qui relèvent essentiellement de la compétence nationale d’un Etat, Jean Felix Paganon vient de mettre à nu un complot historique ourdi par la France en vue de liquider Karim Wade » indique l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl) dans un communiqué rendu public ce mardi.

Lors d’une émission dans une radio de la place, rappellent les jeunes libéraux, « ce colon » a osé tracer la ligne que la CREI doit prendre, en déclarant, avec un subjectivisme moribond en bandoulière, qu’un non lieu pour lui serait une surprise. Et comme le ridicule ne tue pas, il progresse dans ses « imbécilités » pour minimiser les risques d’une condamnation, manière d’exercer la pression sur le pouvoir, pour l’obliger à se plier à la volonté de la France.

Pour rappel, pour l’émergence d’une politique africaine de défense et de sécurité, le Sénégal avait décidé en Avril 2010, de récupérer toutes ses bases antérieurement détenues par la France sur notre sol pour y exercer pleinement sa souveraineté. Ces bases militaires récupérées auprès de l’armée française et mises à la disposition de notre armée nationale n’a pas été du gout des éternels colonisateurs.

Et si on y ajoute la percée de DP WORLD au port autonome de Dakar au détriment de Bolloré, nous comprenons aisément aujourd’hui les agissements de ce vieux démon. « En réalité, la France a toujours comploté contre Wade et sa famille, parce que dérangé par le courage politique de ce dernier, qui a toujours mis les intérêts du Sénégal en avant en se tournant vers les pays Arabes » selon le communiqué.

Cette nouvelle ligne politique a fragilisé les intérêts de la France, qui, en guise de riposte, organisa un complot historique pour chasser Wade du palais. Ce coup d’éclat réussi, la France renforce sa présence militaire, Bolloré effectue un retour tonitruant au Port Autonome de Dakar et DP WORLD malmené, Nécotrans vient de décrocher, dans des conditions plus que nébuleuses d’un contrat de concessions juteux.

Jusque là, le plan est bien exécuté, mais soudain, des sondages commandités et qui sont favorables à Karim Wade, installèrent la panique, et obligèrent la France à changer de fusille d’épaule, parce qu’elle considère Karim comme un allié naturel des pays arabes, et son élection menacerait ses intérêts. Sinon comment comprendre de tels propos après avoir blanchi Wade fils ?

L’UJTL condamne cette énième forfaiture venant de la France et L’Ujtl rappelle par ailleurs, que les trois ans d’investigations en France contre la famille de Wade n’ont rien donné, les commissions rogatoires internationales qui ont fait souffrir le trésor public.De même, se demandent-ils, « comment donc exiger la condamnation d’un honnête citoyen, qu’on avait déjà blanchi par manque de preuves ? » La raison est toute simple, selon eux, » la France défend Bolloré et NECOTRANS ».

« Ce mercenaire qui se croit toujours à l’époque coloniale, se perd en voulant donner des garanties au régime qui sait qu’une condamnation sur la base d’un compte bancaire fictif et des biens d’autrui attribués arbitrairement à Wade fils causerait un soulèvement » préviennent les jeunes libéraux.« Certes, il maitrise son agenda et s’obstine à défendre les intérêts français, mais il ne peut, en aucune manière, maitriser l’agenda des partisans de Karim Wade » indique l’Ujtl.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire