PUBLICITÉ

Libération des membres de sa sécurité: Les contrevérités de Issa Sall…

Issa Sall n’a pas dit la vérité sur la libération des membres de sa sécurité lors de l’élection présidentielle du 24 février. 

Le leader de PUR avait déclaré dans un entretien paru dans les colonnes de L’Obs, qu’ils ont tous été libérés. Les Echos, qui a creusé l’information, a soutenu le contraire.

3 croupissent toujours en prison 

D’après le journal, sur les 14 mis en cause dans l’affaire, 11 ont été libérés. Les trois autres, Moustapha Ndiaye, Mouhamadou Moustapha Ndiaye et Ousmane Sidibé, croupissent toujours à la Mac de Tamba. Ils ont été accusé pour meurtre, complicité et détention d’arme sans autorisation.

Les faits

«À la sortie de Tambacounda, à notre grand étonnement, nous avons vu des pick-up de couleur blanche décharger beaucoup de jeunes, accompagnés d’une centaine de Jakarta, pour la plupart de couleur jaune. Ce sont ces mêmes jeunes qui étaient à côté du chemin de fer, qui continuaient à nous jeter des pierres», soutenait le Pr Issa Sall lors d’un point de presse.

Le bilan 

«Le bilan est extrêmement lourd », avançait le candidat du PUR. Et d’ajouter :«Une dizaine de voitures caillassées, 4 voitures totalement calcinées, ils ont mis de l’essence avant de les brûler et à l’intérieur de ces voitures, se trouvaient certains journalistes. Plusieurs blessés, une personne mortellement heurtée, nous déplorons à ce niveau, une perte en vie humaine».

Issa Sall Libération
Annonces

Publier un commentaire