PUBLICITÉ
Les interviews dans nos télévisions, une leçon de Sada Kane, Journaliste, Critique littéraire
PUBLICITÉ

Les interviews dans nos télévisions, une leçon de Sada Kane, Journaliste, Critique littéraire

Les interviews dans nos télévisions sont souvent inutilement agressives, et se transforment en pugilat dont rien ne peut sortir. Or, l’interview est avant tout, sûrement exclusivement, l’art de recueillir des informations, à travers un processus de questionnement, pas forcément un interrogatoire, et en ce qui me concerne, par de la conversation, bien préparée et documentée.

PUBLICITÉ

Cette attitude qui met l’invité à l’aise, pas soupçonneux et sur ses gardes, car il ne flaire aucun piège, ne pressentant aucune intention de le ridiculiser d’humilier ou le rabaisser, a la vertu de le libérer, de l’ouvrir au dialogue, de le pousser à tout donner en se lâchant, confiant.

Le journaliste interviewer doit pouvoir mettre ses opinions et ressentiments de côté, pour s’en tenir au rôle plus important, pendant l’émission, d’être avant tout, l’interprète de la curiosité publique, laquelle ne doit pas être confondue, encore moins se résumer à des prises de positions figées, partisanes, qu’elles soient politiques, ethniques, religieuses, ou pire, personnelles.

L’interviewer, à mon avis, ne devrait pas disputer, arracher temps de parole à son propriétaire, son invité. De ce point de vue, l’intervieweur doit être dans de bonnes dispositions, pour accueillir sur son plateau, cette personne qui doit être pour lui, le temps qu’ils partagent au profit des téléspectateurs, la personne la plus importante des millions de sénégalais. Être dans de bonnes dispositions, c’est penser que la bonne question est celle qui est documentée et utile, et non pas nécessairement celle qui embarrasse, bloque et pousse à l’agressivité.

#Interviews #LéçonTélévisions #SadaKane

PUBLICITÉ

5 commentaire

  1. fitgoor@gmail

    c’est cela le journaliste mais de nos jours se sont des politiciens cachés

  2. anonyme

    trés belle refexions. mais malheureusement aujourdhui le niveau des journalistes est trop bas.tu vois un journaliste prendre position sur une question ou bien un commentaire.
    trop de nullards et sans ouverture d’esprit.ils se croient plus intelligents que tout le monde.

    1. Back

      Vous avez parfaitement raison. Cependant, je crois qu’ils n’aiment ce métier. Quand on aime un métier, on devient réfléchi et soigneux lorsqu’on l’exerce.

  3. anonyme

    les journalistes de 40 ans en bas c’est la catastrophe.

  4. moussa balde

    oh,Sada kane,ndessane Adouna,vous avez marqué votre temps,.. votre émission le droit de regard.. le DG de la rts devait inviter tous les anciens de la rts Un jour à la télévision car on a votre nostalgie.Mamadou malaye Diop est où maintenant ?