BRVM-10 161,05 0,52 BRVM-C 167,72 0,46 Dernière mise à jour : Lundi, 10 décembre, 2018 - 18:15

BOA SN

0,28

SONATEL

-0,51

TOTAL SN

1,56
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 27° clear-day
Annonces

Le monde du football salue l’élection de George Weah à la tête du Liberia

George Weah, Libéria
Le monde du football salue l’élection de George Weah à la tête du Liberia

L’annonce de la victoire de George Weah aux élections présidentielles du Liberia a été rapidement saluée par le milieu du football, notamment en Afrique avec Didier Drogba, Yaya Touré, etc., mais aussi par son découvreur Claude Le Roy, et son ancien coach à Monaco, Arsène Wenger.

Au premier rang à l’applaudimètre, Didier Drogba. L’attaquant ivoirien est l’un des rares à avoir pu échanger avec le nouveau président du Libéria. Un message en français rapidement retweeté par Weah : « Merci Didier de ton soutien, nous sommes tous les deux soucieux et conscients du destin de nos peuples. Suivons le même chemin… »

Difficile de tous les citer, mais tout ce que l’Afrique compte de stars du foot a fait passer son petit mot à l’ancien joueur désormais président. Toujours chez les Eléphants, le milieu de terrain Yaya Touré s’est fendu d’un tweet bilingue, tout simple : « Félicitations président Weah. »

Des félicitations proviennent également du Ghana avec Anthony Baffoe. « Du Roi George à son Excellence le président du Liberia. Je tire mon chapeau… Le travail paie… Félicitations », a posté le fondateur du Syndicat des joueurs pros du Ghana.

Wenger : « Les autres joueurs disaient qu’il n’avait aucune chance »

Du côté des institutions justement, la branche Afrique de la Fédération internationale des associations de footballeurs y est allée de son message. « Un footballeur, président de son pays. @FIFProAfrica félicite George Weah, premier Ballon d’Or @francefootball non européen, élu à la tête du Liberia. Mister George était un joueur exceptionnel, il n’y a pas de raison pour que le président Weah ne le soit pas tout autant »

Sur RFI, l’entraîneur Claude Le Roy, qui a découvert Weah et soufflé à Arsène Wenger de le prendre, n’a aucune crainte concernant l’avenir présidentiel de son ancien protégé. « On sait que le métier de chef d’Etat est un métier épuisant et éreintant physiquement. Quelqu’un comme George a des qualités physiques hors-normes. Sur l’endurance, sur les qualités de concentration nécessaires à ce métier, il a développé des qualités incroyables dans un sport collectif, donc cela veut dire qu’il a toujours été à l’écoute. »

Arsène Wenger, aujourd’hui coach à Arsenal en Angleterre et qui a lancé la carrière de George Weah à Monaco, est toujours sous le charme de son ancien joueur. « Son histoire est un film extraordinaire, évoque le technicien français dans le journal L’Equipe. Je le vois encore arriver à Monaco, complètement perdu, à l’âge de 23 ans. Les autres joueurs disaient qu’il n’avait aucune chance, et il est devenu le meilleur joueur du monde. Et aujourd’hui président de son pays ».

Enfin, deux anciens clubs de Weah, Monaco et l’AC Milan ont publié des messages de félicitations.

Annonces
Annonces

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *