Le clash qui vire au drame: Le rappeur Rohff en garde à vue après l’agression dans la boutique de Booba

Le pronostic vital du vendeur «reste réservé» après avoir essuyé de nombreux coups de poings et de pieds au visage. «Une méthode commando», commentait lundi Pascal Disant, du syndicat de policiers Alliance. Une expédition punitive sur fond de rivalités d’égo entre artistes ? Rapidement, les connaisseurs du milieu du rap ont rapproché cet acte de violence d’un récent clash entre Rohff, originaire de Vitry (Val-de-Marne), et son homologue boulonnais Booba.

Rixes virtuelles sur les réseaux sociaux

Selon Europe1.fr , les témoins de la scène ont été interrogés par les forces de l’ordre. Les enquêteurs s’attachent également à étudier aussi les vidéos issues des caméras de vidéosurveillance de la boutique et du quartier de Châtelet-Les Halles pour tenter d’identifier les agresseurs.

Rohff serait à l’origine du dernier échange animé entre les deux hommes qui se sont régulièrement «clashés» sur les réseaux sociaux ou dans leurs concerts. Le rappeur a critiqué le dernier clip de Booba, «Une vie», très inspirée du film de science-fiction «Avatar». Sur son compte Facebook suivi par plus de 2 millions de person« Faut pas me montrer des vidéos comme ça… J’suis obligé d’partager Ahahah des barres, bien vu c’est tout à fait ça, khey #trop2NatureTuelaNature #Ushuaiabuzz #Viveleslikes #Fleur2Diarrhée (Sic) », a-t-il ironisé sur son compte Facebook.

Dimanche soir, sur Instagram, Booba avait défié Rohff, l’invitant a venir le trouver à Paris, dans un message explicite : «Il est où le gangster qui règle pas ses comptes sur le net ? Trouves moi à Paname»

Le Parisien

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire