La mère du footballeur El Hadj Ousseynou Diouf dans de grosses diffcultés financières

Alors que El Hadj Diouf fait de l’autosuffisance en riz son combat depuis quelques mois, sa mère Seynabou Diouf dite Ndioufa se débat dans des difficultés financières intenables. L’ancien héros de la coupe du monde 2002 a coupé les robinets. Il ne fait plus de Western Union à sa maman. Ne pouvant plus tenir , Ndioufa s’est inscrite dans un programme d’aide pour femme défavorisées à Saint-Louis.

Lorsque Ndioufa a présenté sa requête pour bénéficier de cette aide, les responsables du programme la rejettent d’emblée au motif que la mère du richissime El Hadj Ousseynou Diouf ne saurait figurer sur la liste des personnes en voie d’indigence… Il aura vraiment fallu qu’elle insiste et livre les petits secrets de famille pour qu’une aide lui soit consentie. Elle a donc pu démarrer un modeste commerce de cosmétiques.

En réalité, ça fait bien quelques années qu’El Hadj Diouf snobe les siens. Après l’euphorie de 2002, alors que les caméras sont braquées sur son petit monde frétillant de bonheur, il étale sa prodigalité : pèlerinage à la Mecque, réfection de la maison familiale… Et puis, régulièrement, c’est le Western Union qui règle les dépenses de l’ordinaire saint-louisien.

Que se passe-t-il entretemps ? Le caractère versatile du célèbre «Lion», pour ne pas dire sa mauvaise éducation, n’explique pas tout. Il devient cependant de plus en plus inaccessible. Quand «Ndioufa» veut parler à son fils, il lui faut dorénavant passer par Paco Jackson. Signe des temps, lorsqu’El Hadj Diouf séjourne à Saint-Louis, c’est à l’hôtel Dior qu’il réside.

Il prend ses distances vis-à-vis des siens. Ils ne doivent pas être assez bien pour lui… Et puis, survient le clash. D’abord, un premier accroc avec le mariage de sa sœur dont la lune de miel au Maroc lui vaudra une ardoise salée. Puis, un de ses frères, il y a de cela deux ans, se marie. La famille lui organise une fête. Ce sera l’incident de trop. L’imprévisible El Hadj Ousseynou Diouf en fera une montagne avant de couper les ponts et, surtout, fermer les robinets. Ils devront désormais faire sans lui… Plus de nouvelles, plus d’argent.

Les fins de mois deviennent pénibles et le standing de «Ndioufa» en prend de sacrés coups, en dépit des efforts conjugués de ses autres enfants, à un point tel qu’elle se décide à prendre le taureau par les cornes. Depuis un an, la mère du célèbre double Ballon d’Or africain bénéficie donc d’appuis d’organismes qui acceptent de l’aider à remonter la pente glissante de sa vie sans son El Hadj Ousseynou Diouf, lequel semble avoir décrété l’autosuffisance en «Ndioufa»…

Source : Le p’tit railleur sénégalais

19 COMMENTAIRES
  • adama

    Je vous l avais dit ce type est un vaurien qui fait dans le trafic d influence .Tu as fait beaucoup de mal autour de toi et tu finir as très mal

  • babs

    Weah c’est ça le petit railleur.

  • Fouta50

    Arrêtez de vous mêler des problèmes de famille?

  • punen57 @yaho.ft

    sadaani alla haawaani bajjo

  • latsouck

    Les sénégalais, les africains en général doivent se mêler de ce qui les regardes : leur vie. Tout les gens qui disent du mal de lui et j’en suis sur n’ont pas fait le 1/1000:éme pour leur parents.

  • feuz

    Je vois pas l’intérêt de dévoiler tous ces problèmes ici c’est des blem de famille donc manou bahnaci mo ham loutah mou coupé pont yi bref

  • Siradji diop

    Il a voulu nous s’ aider pour réussir mais dommage qu’on est trop faible au niveau de financement breff merci pour dioufy on vous encourager toujours

  • samayaye

    Avant de critiquer DIOUF,il faut savoir les raisons de son refus de continuer a aider sa famille,nitt dafa wara teyy waye degu teul rek ni damena dou yeuffi nitt.Je suis un modou-modou mais a un moment donne j’avais fait comme Diouf parce que a un moment donne j’avais d’irrefutables preuves que sounou wakeur se foutaient du terme ECONOMISER parce que satisfaire leurs nombreux besoins,ils leurs suffisait tout simplement de se presenter devant un guichet money gram et recevoir facilement les fruits de mon travail qu’il sont loin de savoir dans quelles conditions difficiles je les ais gagne sous la neige glaciale,le soleil et la pluie.MANI MAYLENE NIOU DIAMM YENN FAMILLE YII YAKK REKK BOULENE ALAL DJI YOMBE.WASSALAM!

  • diewo sow

    je taime bien diouf mais malgrer tout aide ta maman et laisse les gens parlaient une maman est sacrer

  • iman

    Plus imbecile que DIOUF tu meurs.i
    Il ne respecte personne ce faux jeton

  • eto

    SAMUEL ETOO MOY GOR WAYY YAYA TOURE YAY NDANANE MUNTARI MO TABER WAY PAPYS DEMBA CISSE MO YENEU NIT YEUP KHALISSAM DEMBA BA MO YAROU TE DJIOULITER DIOUFEU NIOKHOBAY DO GATE TU EST FINI MEM WA LINGUERE DE ST LOUIS NON PAS BESOIN DE TOI TU FAI DU LECH CUL A AKON MAINTENAN VA CULTIVER DE LA GLACE PETIT CONNAR DIAPALEL SE NDEY DOUMOU KHATCH

  • Bineza

    Au Sénégal ya des problèmes beaucoup plus sensibles et intéressant dont vs devez s’en occuper exemple: l’eau l’électricité le riz l’huile le manque de travail ainsi que la gestion du pays Le professionnel DIOUF a déjà eu ce qu’il lui faut la façon dont il doit gérer son argent ça ne vous concerne pas

  • mbow

    vérifiez les informations avant de yakh dér

    • mouamza

      je ne c pas ce qui se passe mai il faut édé ta maman

  • Massouka Mbaye

    niit dafa wara mandou koune amna problème bopam ci bir keureum

  • sy aboubacrine

    NIT DAFA WARA MANDOU NGIIR YALLA MAYLENE DIOUF AFIYA

  • nama yalla baal

    entre l’arbre et l’écorce il faut pas mettre le doigt,les problèmes de familles ça existe partout,les sénégalais sont champions du monde en matière de jugements et commérages,suniou développement dina tardé torop

  • doff

    pour moi , ce mec raconte des bobard, c’es un menteur

  • nest

    c'est bien mon petit pars que si tu continue c ta propre famille qui va te mettre a terre ,réfléchi un peu .

Publiez un commentaire