« Karim 2024, un faux fuyant pour éviter de compétir aux élections locales et législatives ! »

« D’habitude, les réunions du comité chargé de la vente des cartes du PDS n’attirent point l’attention des analystes politiques« , d’après la Convergence des Éternels Wadistes. En réunion ce lundi 21 décembre, ces « Wadistes » n’ont pas raté Wade-fils.

« Le peu de militants qui s’y trouvaient provenaient pour la plupart de la médina, de Fass-colobane-Gueule tapée ou de la patte d’oie. L’on voit nettement que la commune du Point E, qui devait pourtant mobiliser des foules monstres, a été l’absente la plus présente. L’on comprend mieux maintenant pourquoi le PDS n’arrive plus à y gagner un bureau de vote« , d’après la Convergence des Éternels Wadistes.

« Avec ça, comment Karim Wade arrivera-t-il à…« 

Avant de poursuivre, dans une note parvenue à Senego : « Au niveau de la banlieue, des militants sont parfois venus participer volontairement à ces séances d’information et de prise de contact. Mais pour la commune de Fann/Point E, il n’y a même pas eu 10 militants. Avec ça, comment Karim Wade arrivera-t-il un jour à y gagner un bureau de vote ? Ceux qui lui font croire qu’il est le métronome du PDS sont ses pires ennemis. Le problème de Karim, c’est qu’il a horreur de la vérité. Il prend pour ennemi tous ceux qui osent lui dire la vérité en face« .

« Bénis oui-oui »

Raison pour laquelle, d’après toujours les membres de la Convergence des Éternels Wadistes, « après chaque fermeture des bureaux de vote, il est fou de rage. Karim préfère les cireurs de bottes. Il déifie ceux qui lui font croire qu’il est un messie juste pour avoir de quoi se mettre sous la dent. Malheureusement, c’est le mal des fils à papa. S’il compte sur ces bénis oui-oui pour espérer gagner son bureau de vote, c’est qu’il se fourre le doigt dans l’œil« .

Le jour où il briguera le…

« (…) Il ne fera pas long feu sur la scène politique. C’est évident. En politique, il faut du réalisme. Il faut être objectif pour faire une analyse SWOT afin de combler ses faiblesses et de pouvoir surtout améliorer ses forces. En continuant sur cette voie sans issue, il se heurtera au mur du regret le jour où il briguera le suffrage des Sénégalais au Point E. Ce faux fuyant de Karim 2024 n’y fera rien. En attendant, nous disons vivement Karim 2021 ou 2022 pour qu’il nous montre son véritable poids électoral lors des prochaines élections locales ou législatives. S’il parvient à s’en tirer à bon compte, nous pourrons alors certifier que Karim a réussi à se faire un prénom« , soulignent les « Wadistes ».

Prendre « exemple » sur son père…

« Jusqu’à présent, il utilise le nom de son père pour se faire une place sur l’échiquier politique. Le Président Wade s’est fait tout seul. Si Karim, après tout ce qu’a réalisé le panafricaniste le plus adulé du Caire au cap, est incapable d’en tirer profit pour gagner haut la main son centre de vote et régner en maitre dans sa commune, c’est qu’il n’est pas fait pour la politique« , concluent-ils.

6 COMMENTAIRES
  • Warou

    Mais on dirait que Samuel Sarr ne fait plus parti des éternels Wadistes???? avec son article sur Mimi. Un vrai gorjigen ce Samuel!

  • Maître Diallo

    Karim Wade est un fuyeur pour pas payer sa peine en prison , cet homme n’a aucune place en politique

  • Aminata

    Quand je vois dans quelle misere son pere a fait au sénégal , les choens ne fontpas des chats

  • Omar

    Karim Wade n’a pas sa place au sénégal

  • PatrioteDKR

    Le peuple sénégalais ne laissera jamais ce guignol passer , nous préferons avoir un homme franc et droit ! Je dis non a Wade , Sonko khalifa et tout les autres qui cherchent a atteindre le pouvoir pour parvenir à leurs interets personnels et non pas celuis du Sénégal

  • Abdou

    Il faut vraiment être dénué de toute logique, de tout sens du raisonnement et avoir une mémoire de cafard pour croire qu’un jour ce batard de Karim pourra prendre un poste dans ce pays. Son père et toute sa famille ont a ce point volé notre pays qu’il est étonnant que des sénégalais de bonne foi puissent encore s’imaginer que ce parti n’est pas parti en fumée.

Publiez un commentaire