Juan Branco : « Apparemment, les héros du peuple ne sont pas les bienvenus à l’UCAD »

Juan Branco : « Apparemment, les héros du peuple ne sont pas les bienvenus à l’UCAD »

Me Juan Branco était attendu à Dakar ce jeudi sous l’invitation des étudiants de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Cependant, son arrivée s’accompagne de controverses, alors qu’il dénonce des obstacles à sa venue.

« Apparemment, les héros du peuple ne sont pas les bienvenus à l’UCAD. Pape Abdoulaye Touré et Falla Fleur, martyrs, avaient, contrairement à ce qui a été affirmé, demandé l’autorisation de l’administration de l’UCAD afin de m’y inviter. Celle-ci avait acquiescé », explique Juan Branco.

« Leurs noms, cependant, parvenus à l’oreille du recteur, n’ont semble-t-il pas fait son bonheur. Celui-ci, à minuit passées, a donc décidé de communiquer. Il semblerait qu’il soit plus facile pour certains de fermer un an durant leur université, que d’y laisser quelques dignes paroles prospérer », ajoute-t-il.

Selon Juan Branco, il n’a pas l’intention de s’abaisser à discuter ou polémiquer avec ces êtres qui ont par le passé tant de fois atteint à leur dignité.

« Je m’adresserai donc aux étudiants, et à ceux qui font, ont fait, et feront, l’honneur du Sénégal, ce jour à 17H, au CICES, salle 4 avril », poursuit Me Branco.

5 COMMENTAIRES
  • Wa poix

    Mr
    Respectez notre Sénégal.
    La téranga se respecte.
    Ces étudiants ont besoin de respecter leur recteur, leur administration.

    Vive le Sénégal

  • Bava

    Ce connard essaie de perturber ce pays encore .ce vaurien

  • Babs

    Toujours les katriotes encore les katriotes. Athia rek. Ana France dégage, 🤣🤣🤣🤣

  • Gorgui

    De grâce, debarrassons-nous de tous ces petits colons qui ne sont mus que par leurs intérêts. Aucun français, soit-il avocat, politicien ou gouvernants, n’a aucun respect pour les africains. Respectons nous en nous limitant à nos ressources humaines reconnues comme les plus compétentes d’Afrique, nos magistrats, avocats, ingénieurs, administrateurs civils, économistes, enseignants, médecins, j’en passe.
    Ce petit colon doit se retirer de tout ce qui relève de la justice dans notre grand pays.
    Les réformes encore en l’étude, une fois validées par le PR, doteront le Sénégal d’un pouvoir judiciaire autonome bénéficiant de la confiance de tous. Ce Con de Branco sans doute fauché doit se convaincre qu’on n’a pas besoin de lui au Sénégal.

  • Ndiaw

    Juan BRANCO foule aux pieds le respect des sénégalais si les propos qui lui sont prêtés par Birama THIOR de Sénégal 7 à l’endroit du Recteur de l’UCAD sont vrais. Dans ce pays nous sommes respectueux des autres mais cela ne signifie pas une faiblesse.Les étudiants et ceux là qui s’afficheront avec ce type devront prendre conscience du comportement discourtois de cet hôte indésirable.

Publiez un commentaire