PUBLICITÉ

Fidh, Lsdh, Raddho, tous les droits-de-lhommistes à l’assaut de la Crei

A Travers un communiqué de presse conjoint rendu public, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (Fidh), la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh) et la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (Raddho), regrettent, à propos du procès de Karim Wade, que la lutte légitime contre la corruption soit menée par une juridiction spéciale (Crei) ayant tous les attributs d’une juridiction d’exception violant les droits de la défense des personnes inculpées et ne garantissant pas le droit à un procès équitable, conformément aux dispositions de la Charte africaine des Droits de l’Homme et des Peuples et du pacte international relatif aux droits civils et politiques.

« Lutter contre la corruption et l’enrichissement illicite est légitime, mais la Crei ne prévoit aucune possibilité d’appel, et ses règles de procédures qui renversent la charge de la preuve », a déclaré Me Assane Dioma Ndiaye, Président de la Lsdh. Il ajoute : « Autant dire que vous êtes coupables et que c’est à vous de démontrer votre innocence ». Selon Aboubacry Mbodj, « la Crei est une juridiction spéciale avec des règles de procédures attentatoires au droit à un procès équitable ».

Crei Droitsdelhommistes
Annonces

Publier un commentaire