PUBLICITÉ

Exactions policières et errements politico-judiciaires, le Frapp plus que jamais vigie citoyenne

Le FRAPP exprime, dans une note parvenue à senego, “son inquiétude et sa préoccupation” face à la situation qui prévaut actuellement à la Senelec. D’où cette série de rencontres des activistes avec les acteurs concernés.

Rencontres…

Sur ce, après avoir rencontré, à son siège le Sutelec, ce mercredi 20 mai, demain, vendredi 22 mai, Frapp rencontrera le DG d’Akilee. “Ces rencontres permettront au FRAPP de donner son point de vue, la semaine prochaine, sur la question du contrat entre la Senelec et Akilee… En attendant, le FRAPP continue à déplorer la cherté de l’électricité, à exiger sa baisse pour tous les citoyens ainsi que sa disponibilité pour tous et partout au Sénégal.“, peut-on lire dans le communiqué.

“Cabale” policière et judiciaire…

Par la même occasion, le FRAPP se félicite de la libération des frères Gningue. “Les éléments de nos forces de défense et de sécurité ne peuvent se comporter comme les colons le faisaient“, dénoncent-ils “la cabale policière et judiciaire qui s’est abattue sur la famille Gningue, rien que pour ne pas avouer que le commissariat de police de Thiaroye s’est comporté de façon scandaleuse“.

Collusion…

Le FRAPP dénonce aussi la collusion entre le ministre de l’intérieur et le ministre de la justice sur cette affaire. Non sans exiger la lumière dans les affaires Pape Sarr, Abdoulaye Timera, Seck Ndiaye, Elimane Touré… “impliquant des forces de défense et de sécurité qui ont violenté, torturé jusqu’à la mort des citoyens“.

Le FRAPP, en conclusion, dénonce “la sévérité du verdict contre notre camarade Abdou Karim Gueye qui a été condamné à 3 mois de prison” et exige sa libération “dans les meilleurs délais“.

Annonces