Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Escroquerie : Bara Sady obtient le non-lieu mais reste suspendu à la décision du Parquet général

Après son inculpation par le juge du deuxième cabinet d’instruction, l’ancien Directeur général du Port autonome de Dakar est enfin soulagé par la Chambre d’accusation qui lui enlève cette épine du pied. En effet, la juridiction de recours vient de rendre un arrêt confirmant le non-lieu ordonné par le magistrat instructeur. Bara Sady, qui était poursuivi pour 48 milliards de francs, est désormais totalement libéré, informe Les Echos.

Ouf de soulagement

L’arrêt rendu vendredi dernier par la Chambre d’accusation est tombé comme une bouffée d’oxygène pour Bara Sady. L’ancien Directeur général du Port autonome de Dakar, qui a certes recouvré la liberté depuis décembre 2014, avait comme une épée de Damoclès sur sa tête ce dossier pendant devant le cabinet du juge d’instruction du deuxième cabinet, et pour lequel il était poursuivi et inculpé pour un détournement de 48 milliards de francs.

Ordonnance de non-lieu

Au terme de son instruction, le magistrat instructeur, qui n’avait aucune charge suffisante à l’encontre de l’ancien patron du Port, a rendu une ordonnance de non-lieu. Mais, c’était sans compter avec le procureur de la République qui a interjeté appel de l’ordonnance de non-lieu du magistrat instructeur. Vendredi dernier, la juridiction de recours qui a statué sur l’appel du Parquet, a confirmé le juge en prononçant à son tour le non-lieu.  Une excellente nouvelle pour Bara Sady qui voit disparaître cette épée de Damoclès suspendue sur sa tête depuis novembre 2013. Il ne reste plus pour celui qui a dirigé le Port de 2001 à 2012 qu’à prier pour que le Parquet général lâche du lest en ne faisant pas de pourvoi en cassation. Selon le code de procédure pénale, le délai de pourvoi dans le cas d’espèce est de 6 jours.

Rappel des faits

Pour rappel, Bara Sady a été épinglé par le rapport de 2008 de l’Inspection générale d’Etat. Le 28 novembre 2013, il a été inculpé pour escroquerie portant sur des deniers publics et corruption active portant sur 48 milliards de nos francs. Des accusations niées avec véhémence par l’ancien Dg du Port. Néanmoins, il a été inculpé en même temps que 27 autres personnes, dont certains de ses collaborateurs, en l’occurrence le directeur administratif et financier, Daouda Ndiaye, ainsi que le chef des marchés, Mouhamed Soumaré. De même que Alioune Mboup, Abdoulaye Gningue et Oumar Diagne Thiam. L’artiste peintre Kalidou Kassé a également été inquiété dans ce dossier pour des tableaux portant sur 21 millions de francs. Plusieurs personnes ont ainsi échappé à la prison pour avoir cautionné. Au fil du temps, tout ce beau monde va recouvrer la liberté. Bara Sady, pour sa part, bénéficiera d’une liberté provisoire de la part de la chambre d’accusation, le 10 décembre 2014, c’est-à-dire un peu plus d’un an après son inculpation. Si le Parquet général ne lui met pas de bâtons dans les roues, cette page sera définitivement tournée pour Bara Sady, mais également pour ses co-inculpés qui ont toujours clamé leur innocence.

84 Whatsapp
Annonces
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    8:50 - 30/11/2020

    Covid-19: “Nous devons envisager sérieusement une seconde vague”, Pr. Souleymane Mboup

    Whatsapp
    8:48 - 30/11/2020

    Félicité Diouf Ndiaye : Une icône du don de soi magnifiée par descendance intellectuelle

    Whatsapp
    8:39 - 30/11/2020

    Didier Drogba rend hommage à Pape Bouba Diop

    Whatsapp
    8:36 - 30/11/2020

    Revue de Presse (Wolof) Rfm du Lundi 30 Novembre 2020 Par Mamadou Mouhamed Ndiaye

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp