Education : « Des centaines d’enseignants ont été recrutés récemment par Cheikh Oumar Hann », Abdou Faty

L’ancien Secrétaire général du Sels authentique qui accuse l’ex-ministre de l’éducation nationale Cheikh Oumar Hann d’avoir recruté des centaines d’enseignant avant son départ à la tête de ce ministère. Abdou Faty parle de banditisme d’Etat et de forfaiture. Il appelle le nouveau régime à annuler ces recrutements.

« Des centaines d’enseignants ont été recrutés récemment par Cheikh Oumar Hann, ancien ministre de l’éducation nationale. C’est du banditisme d’Etat.
Vous n’êtes pas sans savoir que toutes les organisations syndicales se sont battus pour qu’on puisse normer le recrutement des enseignants. C’est le seul secteur où pour y accéder, il faut nécessairement passer par un concours, dans le but d’avoir des enseignants de qualité », a déclaré sur Rfm Abdou Faty.

Pour l’ancien secrétaire général du Sels Authentique, il est inacceptable que ces mêmes organisations syndicales croisent les bras face à ce qu’il qualifie de forfaire. « C’est la qualité de l’enseignement et le devenir de nos enfants qui sont en jeu. Donc, il est important que les nouvelles autorités dès leur prise de service, puissent casser ces recrutements« , a-t-il ajouté.

« Je lance un appel à toutes les organisations syndicales pour que la qualité, par ricochet, revienne au ministère de l’Éducation nationale », a conclu Abdou Faty.

Nos tentatives pour joindre l’ex-ministre Cheikh Oumar Hann sont restées infructueuses

14 COMMENTAIRES
  • Sagna

    Vérifier dans tous les ministères le même scénario peut se dérouler. Leur mentor à fait autant tout récemment.

  • Malou

    C est un bandit de grand chemin! Il a sans doute recrute ses militants. Donc li faut que les nouvelles autorites fassent des audites dans tous les secteurs cela permet de diminuer la masse salariale.

  • Fall

    Syndicat maladie du Sénégal le président doit les cadrer et les appeler a l’ordre tous des perturbateurs wakh rek khaliss même le budget du Sénégal ne les suffit pas

  • Toto

    Les éternels bandits ce sont ces syndicats de pacotille qui s’occupent plus à s’enrichir qu’à jouer leur rôle.
    Pourquoi tu ne l’as pas dit il y’a deux mois parce que l’espoir de gauler de l’argent t’habitait.
    Maintenant que c’est raté tu balances tout faisant semblant que tu joues un rôle de syndicaliste.
    Vous n’êtes que des oisifs nourris par l’état et prompt à débrailler pour un oui ou pour un non !!!

  • Mbodj

    Foutez nous la paix. Vous syndicalistes étiez toujours servis dans cette répartition. Vous avez toujours eu vos quotas et maintenant vous osez crier aux voleurs alors que vous étiez tous des complices. Qu’il s’appelle Dianté, Faty, Sawrou, ils ont tous eu leur part du gâteau.
    La direction de Pastef devra faire très attention avec ce syndicaliste de Dianté, s’il ne veut pas perturber ce secteur très malade qu’est l’éducation nationale.

    • Khaadim

      Sokhoor ou a-t-on parlé de DIANTE ici ? offf c terrible la mechanceté gratuite et conne surtout !

  • Diambars

    C’est le seul que lofnac avait epinglė et donné comme instruction formelle qu’on le confie plus de responsabilité.
    Malgré toutes ces recommandations de lofnac, on l’avait nommé Ministre.
    Il ne faut pas laisser échapper ce monsieur.

  • Diop

    Mais s’il y a un deficit du personnel enseignant c’est par le fait de ces innombrables dirigeants de syndyxaliss qui sont sans raison décharges et qui perçoivent indûment leur salaire à chaque fin de mois sans effectuer la moindre activité pedagogique C’est le cas du loquace dame bolton mbodji et ce terne faty Mais que voulez vous les enseignants qui seraient recrutés sont de jeunes sénégalais(ils ne sont pas des burkinabes ni des tchadiens) En tout cas parmi le réformes envisagées par les nouvelles Autorités il est souhaitable qu’on y prenne en compte la reglementation de ces multitudes de syndyxaliss fantoches et la suppression des mesures tendant à decharger les dirigeants de donner des cours C’est une grosse injustice C’est de vrais escrocs qui passent tout leur temps à saboter l’éducation et l’enseignement de nos enfants par des grèves et des débrayages durant toute l’annee Le president Diomaye risque de se faire pieger par ces opportunistes qui n’ont aucun sentiment de patriotisme : bolton mbodj, diantre, faty etc….De vrais pauvres types

  • Oumar Seck

    Pour un enseignement de qualité,il faut un recrutement par concours suivi d’une formation initiale

  • HIPILE HOOLE

    Des imbéciles et fouteurs de bordel ces ministres mécontents de Macky Sall, de vrais connards mais vous verrez, vous serez audité jusqu’à vos proches pour vérifier s’il y’a des prêtes noms même jusqu’à l’étranger, un imbécile cet ex-ministre de l’éducation, enfoiré

  • Yoro ndiaye

    Les sénégalais attendent le nouveau pouvoir il s’est capable de diriger ce pays en annulant les nominations parce que c’est du foutage de gueule

  • SENEGALAIS

    C EST CE QUE L ON APPELLE UN CLIN D’OEIL SALE LASCAR

  • Thio

    Mais ce sont de enseignants il n y en a jamais assez. C est la republique des delateurs qui commences. Entre celui qui cafte pour dire que tel ministere a signe ceci que les peuhl sont cela que tel a engage des jeunes dans tel services. Mais les delateurs so t la lie d une societe. C est ce systeme que Sekiu Toure a lis en place au point qu un guineen en guinee est un delateur en force. Les syndicalistes de l enseignement sont la gangrene du Senegal. Ils ne pensent qu aux perdiems et autres emoluments. Ils s en foute des enfants et de l enseignement. Je deviendrais pastefien s ils arrivent a faire ce qu aucun president n a reussi a faire a savoir que les enseignants fassent leur travail sans sacrifier notre jeunesse

  • Sow

    Les soi-disant syndicalistes ont toujours profité des quotas de ces modes de recrutement. Le sénégalais est toujours faux, profitard et aime la facilité. Honte à vous tous.

Publiez un commentaire