PUBLICITÉ

Crise du coronavirus : Oxfam se retire de 18 pays, près de 1500 emplois supprimés

Oxfam n’a pas résisté à la crise du coronavirus. La pandémie a profondément grévé les ressources financières de  l’Ong britannique, qui annonce la fermeture de 18 de ses bureaux, dont 9 en Afrique et près de 1500 postes supprimés. 

Oxfam reste au Sénégal

Les 18 bureaux qui seront fermés concernent les pays suivants: la Thaïlande, l’Afghanistan, le Sri Lanka, le Pakistan, le Tadjikistan, Haïti, la République dominicaine, Cuba, le Paraguay, l’Égypte, la Tanzanie, le Soudan, le Burundi, le Rwanda, la Sierra Leone, le Bénin, le Liberia et la Mauritanie.

 Présence dans 48 pays 

Oxfam est actuellement présente dans 66 pays et compte 20 filiales nationales. Après sa restructuration, elle devrait conserver une présence physique dans 48 pays, mais le personnel craint que les réductions budgétaires n’amènent d’autres réductions d’emplois.

 1450 employés licenciés

Du fait de la fermeture de ses bureaux, Oxfam a supprimé 1.450 postes parmi ses 5 000 emplois et a mis fin à sa collaboration avec 700 organisations partenaires, sur les 1 900 qu’elle compte aujourd’hui.

Difficultés financières

Oxfam explique dans son communiqué que les confinements mis en place dans de nombreux pays ont contraint l’Ong à fermer ses boutiques et à l’annulation des événements lui permettant de lever des fonds.

Annonces