Crise diplomatique à Madagascar : l’ambassadrice de l’UE priée de partir

La tension entre Madagascar et l’Union européenne (UE) atteint un point culminant avec la demande explicite d’Andry Rajoelina, président malgache, de voir l’ambassadrice européenne, Isabelle Delattre, remplacée. Selon Africa Intelligence, cette situation sans précédent s’explique par les récentes déclarations de l’ambassadrice qui ont déplu au gouvernement malgache.

Le 26 février dernier, lors d’une conférence de presse, l’ambassadrice Isabelle Delattre a critiqué ouvertement la nouvelle loi autorisant la castration chirurgicale adoptée par Madagascar, la qualifiant de non conforme aux engagements internationaux. Le même jour, elle exprimait sa frustration concernant la gestion des fonds pour l’entretien du réseau routier malgache, malgré l’aide financière de l’UE.

Depuis l’arrivée de Delattre à Madagascar en septembre 2022, ses prises de positions sur des sujets sensibles comme l’évasion fiscale et le non-respect des recommandations électorales de 2018, ont constamment irrité les autorités malgaches, provoquant des tensions diplomatiques.

L’UE reconnaît une ‘rupture de confiance’ rendant la position de l’ambassadrice intenable. Une source proche de la délégation européenne confirme à RFI le départ imminent de Delattre, probablement pendant l’hiver austral, et rappelle la détermination de maintenir de bonnes relations avec Madagascar, malgré les ‘conséquences politiques et financières’ attendues de cet incident.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire