PUBLICITÉ

Covid-19/Reprise des classes : L’ADEPT doute des conditions de sécurité sanitaire

A la date du 16 Mars 2020, le Président de la République prenait la décision de fermer les établissements scolaires dans un souci de barrer la route à la pandémie de la COVID 19 et de protéger les populations. Deux mois après, cette même institution décide de rouvrir les écoles le 2 juin 2020 pour les classes d’examens et les classes intermédiaires à partir du 14 juin.

Sur la question de la reprise, l’Alliance pour la Défense de l’Ecole Publique et des Travailleurs –ADEPT- réaffirme sa disponibilité à continuer de servir l’école publique, conformément à sa vocation.

Seulement nous tenons à rappeler au Président de la République qu’à la date du 16 Mars 2020, le pays ne comptait que 27 cas déclarés positifs dont 25 sous traitement, aujourd’hui lundi 11 Mai 2020, le Sénégal compte 1886 cas déclarés positifs dont 1551 sous traitement.

Dans les mesures préparatoires pour la reprise, le gouvernement a instruit ses services et démembrements compétents à réunir toutes les conditions de sécurité sanitaire pour tous les acteurs de l’éducation. ADEPT se permet de douter de la volonté et de la capacité du gouvernement à réunir les conditions requises pour une bonne reprise.

Si l’on se souvient, il y a quelques années, ce même gouvernement était dans l’incapacité de doter certains établissements de craie blanche pour fonctionner correctement. N’oublions pas non plus que ce même gouvernement n’a toujours pas réussi à résorber les abris provisoires dont le nombre s’élève à 6639 à la rentrée d’octobre 2019.

Si malgré tout, la date du 2 juin 2020 est maintenue pour la reprise des cours, ADEPT invite le gouvernement à avoir un minimum de cohérence dans l’ensemble des mesures prises pour protéger les citoyens de façon générale ; car il serait paradoxal d’ouvrir les écoles et de fermer les daaras et les lieux de culte. Aussi les restrictions imposées aux transports et aux commerces devront être revues.

Enfin ADEPT réaffirme son attachement à défendre les enseignants contre toutes les menaces
auxquelles ils s’exposent dans l’exercice de leur fonction et rappelle au gouvernement que la loi l’oblige à protéger tous ses agents.

Si par négligence et du fait de décisions inopportunes, des enseignants étaient infectés par la COVID 19 après la réouverture prévue le 02 juin 2020, ADEPT tiendrait le gouvernement pour seul responsable.

 

whatsapp 158
Annonces

(2) commentaires

  • Cisse Fode

    le maire de grand Yoff a envoyé ses éléments qui ont saccagé le siège du parti de la mouvance ligeey senegal PMLS un nouveau parti de l’ opposition au Sénégal

  • Cisse Fode

    le maire de grand Yoff a envoyé ses éléments qui ont saccagé le siège du parti de la mouvance ligeey senegal PMLS un nouveau parti de l’ opposition au Sénégal