PUBLICITÉ

Coronavirus : Mort du lanceur d’alerte chinois, Pékin annonce une enquête

Le 6 février, le Dr Li Wenliang qui travaillait dans un hôpital de Wuhan et a lancé l’alerte sur la dangerosité du virus auprès de ses collègues le 30 décembre 2019 est décédé à cause du coronavirus. Âgé de 34 ans, cet ophtalmologiste avait été diagnostiqué positif au virus le 30 janvier.

A peine quelques heures après l’annonce de la mort de Li Wenliang, le régime chinois a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Originaire de Wuhan, épicentre de l’épidémie, il avait été réprimandé et réduit au silence après ses tentatives d’alerte. Il a ensuite été contaminé par un patient atteint du coronavirus.

Dans un communiqué, l’organe du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir chargé de lutter contre la corruption a annoncé l’envoi d’une équipe à Wuhan « pour mener une enquête exhaustive sur les circonstances entourant le docteur Li Wenliang, telles qu’elles ont été rapportées par les masses. »

Convoqué par la police le 30 décembre

Dans le détail, le lanceur d’alerte avait, par mail, fait part de son inquiétude à ses collègues quant à l’apparition du coronavirus.

Avec sept autres personnes, il avait été convoqué le 30 décembre par la police locale, qui lui avait reproché de propager des « rumeurs ».

Sa mort a été suivie par une avalanche de critiques sur les réseaux sociaux à l’encontre des responsables locaux qui ont semblé davantage chercher à étouffer l’affaire qu’à enrayer l’épidémie.

Le nouveau coronavirus a contaminé plus de 31.000 personnes en Chine, dont plus de 630 mortellement, selon un dernier bilan officiel.

Chinois Coronavirus
Annonces

(2) commentaires

Ravi

Ce n est que le début le CORAN VIRUS elle déteste les musulmans mais dieu est est garant de leur foi

Papiss From Barcelone

Juste pour dire que je ne suis pas d accord sur l expression coran virus car le saint coran ne peut nullement être un virus. Certains jeu de mots peut nous coûter cher.. Commel avait dit un certain accusé voulant dire je cite . La suite on le connaît. Asala mu alleykoum.

Publier un commentaire