PUBLICITÉ

Comment les présumés meurtriers du vigile de 70 ans ont été coffrés

L’on en sait davantage sur les circonstances de l’arrestation des trois autres éléments du gang de braqueurs doublés de meurtriers du vigile Daouda Guissé, dit Pa Guissé, 70 ans, à Thiaroye Tally Diallo. Serigne Mor G, alias Étudiant, Samba Ng et Ibrahima S ont été en effet arrêtés jeudi dernier, dans les locaux du Tribunal de grande instance de Pikine/Guédiawaye, lors du procès de leur supposée receleuse habituelle, F. Cissé. Qui avait été appréhendée par les pandores de la Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane.

La célèbre présumée receleuse, F. Cissé, a fait tomber trois membres du redoutable gang de braqueurs doublés de meurtriers du vigile Daouda Guissé, alias Pa Guissé à Thiaroye Tally Diallo. Considérée comme l’une des principales partenaires d’affaires de la bande, la surnommée «rat du port» a été cueillie, puis présentée devant le procureur de la République du Tribunal de grande instance de Pikine/Guédiawaye, pour une affaire de recel, par les gendarmes de la Section de Recherches de Colobane.

Les gangsters cueillis en plain procès  

Le dossier en recel de la dame F. Cissé a été enrôlé jeudi dernier, à la salle d’audience du tribunal de Pikine/Guédiawaye. Trois membres du gang de meurtriers du vigile Guissé débarquent et se font discrets dans la salle. Il s’agit des nommés Serigne Mor G, alias Étudiant, Samba Ng et Ibrahima S. Des gens les identifient aussitôt dans la foule, se retirent en douce et alertent par téléphone les éléments de la brigade de recherches du commissariat de police de l’arrondissement de Thiaroye. Ceux-ci informent leur chef de service, embarquent séance tenante à bord de leur véhicule de service et se rendent ventre à terre au tribunal. Mais, de peur d’éveiller le moindre soupçon sur eux, ils se font tout petits, se présentent comme de simples citoyens et se joignent en douce à l’assistance. Histoire d’éviter de perturber le bon déroulement du procès. En bons flics, ils feignent de s’intéresser à l’audience, localisent leurs informateurs via des messages de téléphone et se renseignent sur le signalement vestimentaire et des signes caractéristiques des recherchés cambrioleurs. Ainsi, ils lancent la traque aux suspects et promènent le regard dans la salle d’audience. Ils les localisent, usent de subterfuges et les interpellent.

Amina Nd. alerte son «King» et se fait arrêter

Après avoir cueilli les mis en cause au tribunal, les policiers opérant en civil apprennent l’implication d’un individu surnommé «King» dans le cambriolage ponctué par le meurtre du vigile Pa Guissé, localisent son domicile et s’y rendent illico-presto. Mais, à leur arrivée, ils n’y trouvent pas le malfaiteur, alerté à temps par son épouse du nom d’Amina Nd. Celle-ci a été aussitôt appréhendée, embarquée et conduite au commissariat de police. Après son audition sur procès-verbal, elle a été mise aux arrêts pour recel de malfaiteur, puis présentée hier, devant le procureur de Pikine/Guédiawaye. Serigne Mor G, alias Étudiant, Samba Ng. et Ibrahima S sont poursuivis pour cambriolage suivi de meurtre. Ils avaient tué un vigile septuagénaire retrouvé le corps portant des traces de sévices, ligoté et abandonné au sol dans un atelier de peinture de carrosserie de véhicules.

Le commerçant Dièye, autre receleur enfonce le gang

Toutefois, au cours de l’interrogatoire, les mis en cause ont nié en bloc sans convaincre les enquêteurs. Ils ont rejeté catégoriquement les faits incriminés et clamé leur innocence dans l’affaire du vigile tué à Thiaroye, dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 juin 2019, au cours du cambriolage d’un dépôt de produits alimentaires. Même s’il n’a pas été prouvé que les mis en cause ont participé au coup, il reste cependant constant que ces derniers feraient partie du gang. Ce que le commerçant nommé Dièye a confirmé, lors de son arrestation dans cette même affaire, pour recel. Il a été épinglé au lendemain des faits à son domicile sis à la cité Comico 2 de Guédiawaye, où il a reçu la même nuit du crime crapuleux, les délinquants, qui lui ont vendu vingt (20) bidons et dix (10) seaux d’huile. Tout comme un autre individu supposé appartenir à la bande de cambrioleurs.

«King», cerveau du gang et tueur du vigile, et un lutteur activement recherchés

Au cours de l’enquête préliminaire, les policiers ont découvert que le surnommé «King» serait le cerveau du gang, mais aussi auteur du coup mortel porté contre le vieux vigile Daouda Guissé. Il est entré en cavale dès que son épouse, Amina, l’a informé de la planque des flics en civil autour de leur domicile. Il fait toutefois l’objet d’intenses recherches. Il s’apprêterait à quitter le pays. Un lutteur de l’arène est aussi impliqué dans le coup. Il est également dans le collimateur des hommes du commissaire de police de Thiaroye, Khadidiatou Sall. Les trois présumés braqueurs ont été déférés au parquet hier, pour cambriolage suivi de meurtre. Amina Nd, épouse du caïd King en fuite, a été coffrée pour recel de malfaiteur.

Cambriolage Thiaroye
Annonces

(2) commentaires

Armando

Il faut les tuer

Salihi

Soyez sérieux et évitez les fautes lors de la rédaction de vos articles

Les gangsters cueillis en plain procès ( plein au lieu de plain )

Publier un commentaire