Cheikh Tidiane Cissé: « La nuit du Gamou est la meilleure des nuits »

Cheikh Tidiane Cissé: « La nuit du Gamou est la meilleure des nuits »

L’imam de la grande mosquée de Médina Baye, Cheikh Ahmad Tidiane Ali Cissé, est revenu longuement sur le sens du Maouloud, l’historique de la mosquée qu’il dirige depuis le décès de son frère Imam Hassane Cissé et les projets de rénovation en cours pour rendre encore plus fascinant cet édifice qui constitue l’un des principaux points d’attraction.

Imam Cheikh comme l’appellent les fidèles, est considéré par différentes rubriques internationales comme l’une des personnalités musulmanes les plus influentes dans le monde.

QUESTION : Pouvez-vous nous faire l’historique de la grande mosquée de Médina Baye et les différents imams qui ont eu à la diriger ?

Cheikh Ahmed Tidiane Ali Cissé : Ce qui est devenu aujourd’hui la grande mosquée de Médina Baye était anciennement appelé ‘’Zawiya’’ avec une construction de 4 mètres sur 5, entre 1929 et 1930. Avant de partir à la Mecque, en 1937, Cheikh Ibrahima Niasse (1900-1975) avait fait part de son intention de construire une mosquée digne de ce nom. A son retour, il a engagé les travaux d’un édifice beaucoup plus grand d’une superficie de 25 mètres sur 15. En 11 mois, Baye Niasse a réussi à réceptionner l’infrastructure.

C’est précisément en 1938 que la mosquée nouvellement bâtie est réceptionnée. Pendant plusieurs années, cet édifice a fait office de principal lieu de prière pour les disciples de Baye Niasse et les musulmans qui habitent dans les environs de la cité religieuse.

C’est en 1958 que Cheikh Ibrahima Niasse a procédé à son célèbre appel à l’endroit des fidèles et de tous les autres militants à contribuer à la rénovation et à l’agrandissement de la mosquée. Baye Niasse a fait un ‘’dahwatou diafalah’’, un appel général à l’endroit de tous les musulmans et de toutes les personnes éprises de la volonté de servir Allah.

Cet appel a eu un effet positif parce qu’il a été suivi d’une grande mobilisation générale à Médina Baye Niasse. Devant une foule nombreuse, Baye Niasse a fait sa grande déclaration de bâtir une mosquée beaucoup plus grande avec une superficie de 56 mètres sur 58. D’autres travaux de rénovation et d’agrandissement ont été effectués jusqu’à l’inauguration officielle de la mosquée en 2010, sans compter les projets en cours pour son embellissement et l’augmentation des capacités d’accueil.

Aujourd’hui, la mosquée dispose d’une capacité d’accueil de 11 000 places compte non tenu des centaines de fidèles qui prient aux alentours et dans le périmètre de clôture.

Question : Pouvez-vous revenir sur les différents imams qui se sont succédé à la direction de la mosquée et quels sont été les critères de désignation ?

Cheikh Ahmed Tidiane Ali Cissé : C’est Baye Niasse qui était l’imam principal. Il dirigeait les cinq prières et la grande prière de vendredi. C’est vers 1937, année de son premier pèlerinage, qu’il a désigné (mon père) Cheikh Alioune Cissé pour diriger les prières à son absence, parce que Baye Niasse bougeait beaucoup à l’extérieur du pays.

Cheikh Alioune Cissé était l’un des principaux lieutenants de Baye Niasse. Il était son bras droit. Plusieurs années, le fils aîné de Baye Niasse, El Hadji Abdoulaye Ibrahima Niasse, est intégré dans l’imamat. De son vivant, Baye Niasse avait intégré également Serigne Ousmane Niasse et un fils de Mouhamadou Kabirou.

A la disparition de mon père Cheikh Alioune Cissé, Baye Niasse a désigné Hassane Cissé principal imam de la grande mosquée. C’est en ce moment que Cheikh Ibrahima Niasse décida que l’imamat va désormais revenir à la famille Cissé. C’est pourquoi, avec le décès de mon frère Imam Hassane Cissé, en août 2008, j’ai aussitôt été désigné imam.

Question : L’actualité, c’est le Maouloud qui célèbre la naissance du prophète de l’Islam. Quel est le sens de cette célébration et quels enseignements tirer pour une meilleure image de l’Islam ?

Cheikh Ahmed Tidiane Ali Cissé : Je peux déclarer sans ambages que le mois de ‘’Rabihi Aweul’’ est le meilleur mois. La nuit de la célébration du Gamou est la meilleure nuit, parce que c’est la nuit où est née la meilleure créature humaine qu’est le Prophète Mouhamed (PSL).

C’est ce prophète qui nous a guidés dans la voie de la lumière et nous a déviés du chemin des perdants. Il a mis fin à l’injustice, à la violence en adoptant de bonnes qualités humaines qui ont inspiré l’humanité. Un journaliste avait demandé à Baye Niasse quelle est la meilleure nuit entre celle de ‘’Laylatoul Khadre’’ et celle du Gamou.

Baye Niasse avait répondu sans hésiter que c’est la nuit du Gamou qui célèbre la naissance du prophète (PSL). La nuit de Laylatoul khadre célèbre la naissance du Saint Coran. Or, si le prophète n’existait pas, le Coran aussi n’aurait pas existé. C’est pourquoi, c’est la nuit du Gamou qui a la plus grande portée religieuse.

La naissance du prophète est une grande fête pour les musulmans. C’est ce qui explique la présence de plusieurs nationalités et de milliers de fidèles qui viennent des cinq continents. On ne peut pas être musulman et être contre le Gamou, parce que le fait d’appartenir à la religion du prophète doit être vécu comme une fête de tous les instants.

Aps

1 COMMENTAIRES
  • CISSE

    Al hamdoulillah

Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *