PUBLICITÉ

« Ce que Tanor m’avait dit des secrets d’Etat… »,Par Madické Niang

Ousmane Tanor Dieng repose désormais à Nguéniène au côté de son père. Sa dépouille est arrivée ce mercredi 18 juillet à l’Aibd. Madické Niang, présent à l’occasion, a fait des témoignages émouvants sur son ami de longue date. 

Tanor, un armoire à secrets…

« Au delà, de ses fonctions, j’avais des relations personnelles avec Ousmane Tanor Dieng. De 1992 à nos jours, beaucoup de crises se sont résolues au Sénégal et c’est nous deux qui avons fait les démarches, afin que la paix revienne »,  révèle l’avocat.

« Lorsqu’il était venu me présenter ses condoléances au décès de ma mère, il m’avait dit ceci : « Nous deux, nous pouvions écrire un livre ensemble pour clarifier beaucoup de choses au Sénégal. On n’aurait pu avoir beaucoup d’argent. Mais, nous n’osons pas le faire,  car on ne divulgue pas les secrets d’Etat dans la rue. » Tanor avait beaucoup de valeur, il était un armoire à secrets. Il connaissait beaucoup de choses et tu ne l’entendais jamais faire des révélations », a témoigné Madické Niang.

Apprendre de sa mort…

« Nous les hommes politiques, nous devons tirer des enseignements sur la vie de Ousmane Tanor Dieng. Il ne jetait jamais des propos discourtois sur ses semblables. Et il faut que nous arrêtions de nous dire du mal, de nous discréditer », regrette-t-il.

Ces témoignages qu’il a entendus ne sont pas fabriqués. Mais, proviennent de son attitude, toute sa vie durant. Que le bon Dieu nous permette de finir en beauté notre vie  comme ce grand homme », a fini par demander  le candidat à la Présidentielle 2019.

Madické Niang Ousmane Tanor Dieng
Annonces

(3) commentaires

Alioune Diop

Les secrets d’État ne sont que des malversations que le petit peuple ignore

Ndoye

homme d’état ne concerne pas le peuple mais servir une élite nous avons besoin d’homme du peuple les secrets dans
les affaires du peuple ne doivent plus exister. Que sont âme repose en paix!

Sam Le Pirate

?? ?? ?? Ces secrets que vous deux vous vous glorifiez de les avoir bien gardés ne sont rien d’autre que des deals juridiques et financiers(détournements, malversations au sommet de l’État) dont les seuls perdant sont les populations,de 1960 à aujourd’hui. Donc loufii diarr bakkou ak ressentir de la fierté d’avoir camouflé toutes ces décennies des MENSONGES et COMPLOTS qui ont grandement contribué à implantées la corruption au sein de toutes nos grandes institutions mais aussi l’impunité des délinquants à Col blanc dans le milieu politique ( pouvoir/opposition). Tchamm ba Yalla diapp lene vous allez voir. ?