Bourama Diémé décede: Une tentative de bizutage tourne mal à l’école des sapeurs

Mort du Sapeur-pompier Chérif Ndao : La hiérarchie mise en cause - Un groupe de personnes assises à une table - Medina Gonasse

Bourama Diémé a été victime de sévices corporels infligés par de frères d’armes formateurs « tortionnaires », informent les mêmes sources. Il s’agit encore d’une manœuvre de bizutage qui a mal tourné et qui s’est soldé par une mort d’homme. L’élève stagiaire sapeur pompier Diémé, évacué à l’hôpital Principal de Dakar a succombé à ses blessures ce jeudi 8 mai. Informent les sources, soit six mois après le décès tragique de son frère d’arme Chérif Ndao. Le certificat deb genre de mot devrait lever le voile sur les circonstances ayant conduit au décès de Bourama Diémé. Contactés par nos confrères, des officiels n’ont pas pu réagir. Mais de sources proches des sapeurs pompiers indiquent : « cette information est dénuée de tout fondement. La personne en question était malade et est décédée des suites de la maladie. Bourama Diémé était infirmier et fonctionnaire-caporal, il est sorti depuis longtemps ». Et ces source d’insister en voulant faire la précision : « comment quelqu’un qui n’est pas en stage peut-il subir des sévices ? ».

2 COMMENTAIRES
  • bakary

    na leer rek

  • kupukala

    @bakary Waawaw! Na leer rekk. Qu’il repose en paix!

Publiez un commentaire