Banjul, la capitale gambienne sous haute surveillance

Banjul, la capitale gambienne sous haute surveillance
A Banjul, des militaires et des policiers ont été déployés dans les rues, vidées des habitants. Des patrouilles militaires invitaient les populations au calme et à rester chez elles. Sur Twitter, le journaliste gambien Sulayman Makalo rapporte que les commerces et les banques de la ville restaient fermées en début d’après-midi.La radio nationale a été coupée pendant quelques heures mais émettait de nouveau en fin de matinée, diffusant ses programmes habituels. « La police et l’armée contrôlent [actuellement] entièrement la situation », a assuré un officier de l’armée, sans plus de détails.

Cette source militaire affirme que Lamin Sanneh « est venu attaquer la présidence avec six autres militaires lourdement armés. Ils sont venus par pirogue à Marina Parade pour attaquer le palais », situé dans cette zone sur la corniche est de la capitale. Les assaillants auraient « voulu renverser le régime » de Yahya Jammeh, lui-même arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1994.

Source : Le Monde.fr

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire