Arrestation des hooligans russes : l’organisation du Mondial 2018 menacée ?

Alors que Lille accueille ce 15 juin, sous haute surveillance, le match Russie-Slovaquie, 43 supporters russes ont été placés en garde à vue la veille près de Cannes. Une partie de la presse russe craint que ces arrestations ne compromettent l’organisation de la Coupe du monde par la Russie en 2018.

“Equipés d’armes automatiques et de tasers, les agents de la police française ont encerclé le bus de l’Union panrusse des supporters”, rapportait, choqué, le site d’information russe Vzgliad, au lendemain de l’interception le 14 juin par la gendarmerie française d’un car de supporters russes en route pour Lille.

“Le mode d’intervention choisi pour cette opération rappelle les films d’action de Hollywood : les forces spéciales françaises ont mené un assaut dans un autobus, fouillant les sièges, recherchant de la drogue…”, ironise la Komsomoloskaïa Pravda. Le journal dénonce une ambiance de “chaos”, dans une “chaleur insupportable”, et rapporte que les personnes arrêtées n’avaient “pas le droit d’aller aux toilettes”.
Une punition bien méritée ?

Pour le quotidien Gazeta.ru, l’intervention des gendarmes fait simplement suite aux provocations des Russes sur les réseaux sociaux.

De nombreux internautes russes ont insisté sur la faiblesse et l’impuissance de la police française, et considéré la rixe avec les Anglais comme une fierté nationale. […] Les forces de l’ordre, qui ont pris cela comme un défi, ont décidé de faire une démonstration de force en expulsant la délégation officielle des fans”.

La Russie a en effet été sanctionnée par l’UEFA. Après les violences perpétrées par ses fans au stade Vélodrome samedi 11 juin, elle a écopé, le 14 juin, de 150 000 euros d’amende et d’une suspension avec sursis. Elle sera donc exclue de l’Euro 2016 en cas de nouvel incident impliquant ses supporters dans un stade.

La Coupe du monde 2018 en danger

“Il faut comprendre que le comportement des hooligans porte directement atteinte à l’image de notre pays. Et met en danger non seulement notre participation à l’Euro, mais la tenue de la Coupe du monde de 2018 en Russie, sermonne Gazeta.ru. Il est dangereux d’être fiers du comportement des fans russes en France”, ajoute le journal, pour qui les actions des hooligans devraient plutôt faire honte au pays.

Concernant les violences en marge du match Angleterre-Russie samedi 11, le préfet a évoqué des “indices suffisamment précis” de la participation de hooligans russes à ces actions.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire