PUBLICITÉ

APR Parcelles : Mame Diarra Diouf rappelle l’éthique militante à la jeunesse de son parti

Nous ne vous laisserons plus jamais torpiller l’image de la jeunesse de notre parti…“, Mame Diarra Diouf, responsable politique APR aux Parcelles Assainies, réagit ainsi à la situation qui sévit dans sa localité. 

S’adressant à sa jeunesse, le Président Macky Sall disait : ‘il faut cultiver le leadership, et faire de votre viatique 3 exigences : apprendre, comprendre et agir. Il ne faut pas se contenter qu’on vous dise que vous êtes les leaders de demain…mais vous devez le cultiver maintenant, aujourd’hui, et qu’il soit visible en vous et dans chacune de vos actions posées’…“, a rappelé Mame Diarra Diouf. Des propos, d’après elle, “sages et cruciaux mais malheureusement souillés par votre ignominie résultant de vos agissements récents qui brillent d’une effarante incohérence“.

Vous avez entamé une bataille qu’au début, je respectais car…

Oui, vous jeunes, vous avez entamé une bataille qu’au début je respectais car je la pensais noble, au vu de vos revendications qui consistaient à réclamer davantage de considération, de prise en compte des sollicitations, d’implication et de valorisation de la jeunesse dans la vie politique quotidienne de notre parti. Chose qui constitue le socle de mon engagement et de mon combat politique permanent pour la jeunesse, même si je n’épouse pas la manière dont vous vous y êtes pris…“, rappelle la Coordonnatrice de la plateforme « force de la conviction ».

Regrets…

Mais, poursuit Madame Diouf, quel ne fût mon désenchantement, quand, avec désolation et honte, j’ai fini par me rendre compte de votre forfaiture, de vos tâtonnements, de vos incohérences, de vos deals, et de votre trahison, faisant de vous la risée de la population, les bouffons de l’opposition et l’opprobre de notre parti au niveau communal. Une situation abjecte et affligeante qui me touche et touche tous les jeunes de la commune responsables et conscients qui partagent ce cher parti au même titre que vous, alors qu’ils ne sont mêlés, ni de près ni de loin à cette sordide entreprise.

“Assassinat politique…”

Ainsi regrette-t-elle que ces derniers aient accepté de jouer le rôle de bras armé dans un projet qu’elle qualifie « d’assassinat politique visant à destituer le Coordonnateur de l’APR aux Parcelles Assainies, le Ministre Amadou BA, choisi par le Président Macky Sall. Mais en réalité, ce que vous ignorez, c’est qu’on s’est joué de vous, et l’audience qui vous été accordée avant-hier en est une parfaite illustration. Voilà qu’aujourd’hui, l’on vous présente tels des jeunes affamés qui se tiennent aux aguets, attendant qu’on leur jette un morceau de pain pour vous y précipiter gloutonnement. Le drame c’est que vous n’avez pas su apprendre, comprendre et agir. »

Annonces

(2) commentaires

  • Malick Diallo

    pour de ma part unsimple ctoiens dancs ce senega si vous voudrait avancer le plus impotant ce nesont pas les parties politique le plus inportant ces de changer le systeme wui depuis les independances retarde ce pays ce pays ont le reconstruire nous sommes tres enretard avec lapolitique du partage du gateaux nous portent prèjudice nous tous dans ce pays tous les politiciens ces tous des profitards un excemple est le senegal ete la premiere capital de lafrique occidentale francaise accguellement nous sommes les derniers ont parle trop ce pays est maudie les riches toujour riches les pauvres toujour pauvres tant que ce dysteme nas paschanger ont niras nul part le general daugaul lavait dit lafricain en question ne sest pas gouverner nous sommes nule depuis 1960 que des querelles dans les parties tous cela ces pas a cause du peuple mes unuquement pour des intèrèt personnels

  • Ndiaye

    Oh!! Arrêt ces mensonges. Tu devait pas porter ce nom car tu ne mérite pas se nom niaw.