Afrique du sud : Le président conteste toute tendance xénophobe

Le président Cyril Ramaphosa a réfuté, lundi, toute tendance xénophobe en Afrique du Sud, assurant que des mesures préventives ont été prises pour la sécurité des étrangers et des investisseurs dans son pays.

« L’Afrique du Sud n’est pas xénophobe, encore moins les Sud-africains qui ont toujours accueilli des personnes venant de partout pour des raisons diverses », a soutenu Cyril Ramaphosa, lundi à Johannesburg, avant la cérémonie d’ouverture du 2ème Forum africain sur les investissements.

Ramaphosa prenait part aux côtés des présidents rwandais, Paul Kagamé et ghanéen, Nana Akufo-Addo, à une brève séance restreinte de discussions avec de gros investisseurs triés sur le volet.

Il a qualifié d’ “accident” la vague de violences qui ont touché récemment des ressortissants africains en Afrique du Sud.

« L’Afrique du Sud (est) aux Africains qui doivent se sentir chez eux », a-t-il soutenu dans des propos rapportés par l’Aps. Selon lui, le gouvernement a décidé ainsi de mettre en place un mécanisme d’alerte précoce pour « prévenir » ces genres d’événements.

Annonces

Un commentaire

  • Tex

    Un vaurien, incapable, plus nul encore que Zuma. Cyril est la pour les blancs et ses amis les Oppenheimer