PUBLICITÉ

Affaire Khalifa Sall, Aminata Diallo sort ses griffes et se fait menaçante

affaire khalifa sall, aminata diallo, se fait menaçante, sort ses griffes
Affaire Khalifa Sall, Aminata Diallo sort ses griffes et se fait menaçante

Chef de Cabinet de Khalifa Sall, l’ancien député trouve qu’il est temps pour les souteneurs du maire de Dakar de changer de méthode de combat.

Dans les colonnes du journal L’As, cette dame très proche de Khalifa Sall appelle au durcissement du combat pour la libération de son mentor.

« Nous ne devons reculer devant rien. C’est pourquoi, je pense qu’il faut descendre sur le terrain et l’occuper légalement et parler aux populations. Elles doivent être informées et connaitre la réalité. Les données ont changé. Il ne faut pas se voiler la face, l’heure d’être des guerriers des réseaux sociaux est terminée », a soutenu Aminata Diallo.

Poursuivant, l’ancien député et non moins responsable socialiste d’ajouter : « Il faut que nous soyons sur le terrain pour dire la vérité aux Sénégalais car Khalifa Sall sera notre candidat à la prochaine présidentielle. C’est clair et net. Nous sommes un grand parti et nous ne serons derrière personne. Nous sommes là pour reconquérir le pouvoir ».

Annonces
Annonces

12 commentaires

  1. safouta dit :

    Soof jamais ki kou saff sapp la. Hummmm

  2. Bamba dit :

    Mais qu’est ce qu’ils sont en train de faire depuis 07 mois? Les sénégalais sont bien informés peut-être vous vous croyez intelligents pour intoxiquer les populations.Wallay Diallo lou leen neekh deff leen ko, mais force restera à la loi et Khalifa et compagnie seront devant le juge.

  3. Mafama Diop dit :

    inocent khalifa Tous le Monde le sais mes au senegaleses Tous le ya des esnesmys política vive la transparenc democracia abla la monarchi

  4. Birane dit :

    QUI KOUMOU YAPP, KOUMAKOY ABAL

  5. kheuch dit :

    Diokhlenn mako waye

  6. Ndiayes dit :

    Une chef de cabinet ou chef de cul elle est quoi au juste

  7. Deme dit :

    Tout à fait vrai madame la secrétaire

  8. modest dit :

    Ibrahima TOURE et Oumar BOCOUM, Inspecteurs du Trésor, qui se sont succédé à la Perception municipale de Dakar comme receveurs percepteurs municipaux pendant la période sous revue, ont déclaré, reprenant les propos de Mbaye TOURE, qu’ils libéraient mensuellement la somme de 30.000.000 FCFA entre les mains de ce dernier qui, à cet effet, leur présentait comme documents justificatifs, un mandat de paiement signé par l’ordonnateur, en l’occurrence, le maire de la ville Khalifa Ababacar SALL, ainsi que des factures et procès-verbaux signés des membres de la commission de réception.

  9. modest dit :

    Entendu, Khalifa Ababacar SALL, maire de la ville de Dakar, a confirmé les déclarations de Mbaye TOURE, en soutenant que la caisse d’avance était en réalité un fonds politique laissé à la libre discrétion du maire de la ville. Il a ajouté aussi, sans qu’aucun texte ne le prévoit et sans en rapporter la preuve, que le mode de fonctionnement de cette caisse était dérogatoire du droit commun de la comptabilité publique. Pour leur utilisation, il a déclaré que ces fonds ont servi à appuyer des nécessiteux ou venir en aide à des personnes physiques ou morales dont il n’a pas voulu révéler les identités

  10. modest dit :

    Entendu, Khalifa Ababacar SALL, maire de la ville de Dakar, a confirmé les déclarations de Mbaye TOURE, en soutenant que la caisse d’avance était en réalité un fonds politique laissé à la libre discrétion du maire de la ville. Il a ajouté aussi, sans qu’aucun texte ne le prévoit et sans en rapporter la preuve, que le mode de fonctionnement de cette caisse était dérogatoire du droit commun de la comptabilité publique. Pour leur utilisation, il a déclaré que ces fonds ont servi à appuyer des nécessiteux ou venir en aide à des personnes physiques ou morales dont il n’a pas voulu révéler les identités.

    Sur la base de ce qui précède, Khalifa Ababacar SALL, Mbaye TOURE, Yaya BODIAN, Ibrahima Yatma DIAW, Mamadou Oumar BOCOUM, Ibrahima TOURE et Fatou TRAORE ont été inculpés par le Doyen des juges d’Instruction du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Dakar de différents chefs d’infractions, dont le détournement de deniers publics à l’égard Khalifa Ababacar SALL pour un montant d’un milliard huit cent trente millions (1.830.000.000) de FCFA, soit environ 2.800.000 euros.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *