PUBLICITÉ
aminata toure mimi - Affaire Karim : Mimi Touré clôt le débat sur l’avis du comité des droits de l’homme

Affaire Karim : Mimi Touré clôt le débat sur l’avis du comité des droits de l’homme

L’ancienne Premier ministre Aminata Touré, par ailleurs envoyée spéciale du chef de l’Etat à MédinaBaye, « clôt le débat » concernant la « polémique » autour de l’avis du comité des droits de l’homme de l’ONU sur l’affaire Karim Wade.

Karim, fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, avait été incarcéré à partir de 2014 pour enrichissement illicite et détournements de fonds et gracié en 2016 après avoir été condamné à une peine de 6 ans de prison ferme et 138 milliards de FCFA d’amende par la Cour de répression de l’enrichissement illicite.

Le comité des droits de l’homme de l’ONU a demandé que le procès de Karim Wade soit révisé notamment « la déclaration de culpabilité et de condamnation (de Karim Wade), qui doit être réexaminée conformément aux dispositions du paragraphe 5 de l’article 14 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ».

Mais de l’avis de Mme Touré, sur ce sujet, le Parti démocratique sénégalais (PDS), dont Karim Wade est le candidat déclaré à la présidentielle de février 2019, ainsi que ses avocats, « prêtent au comité des droits de l’homme des compétences magico-mystiques qu’il n’a pas ».

« Les observations du comité des droits de l’homme sont caduques et sans objet », affirme l’ancienne Première ministre, qui a occupé pendant longtemps le poste de directeur du département droits humains aux Nations unies avant d’être en charge de la « traque des biens mal acquis » au Sénégal en tant que ministre de la Justice à partir de 2012.

Si l’on en croit Aminata Touré, les recommandations des 18 experts du comité des droits de l’homme de l’ONU « ne sont pas au-dessus des décisions des cours et tribunaux des Etats », un argument répété par de nombreux responsables du pouvoir.

Affaire Karim Wade Mimi Touré
Annonces

(12) commentaires

Max

mais montre quelque chose

    Diola

    Hahahaha mimi la folle woyayoye …yow ammo jomm???
    Depuis que tas touche a karim tu es dans les bas fonds me meme maty paataass sall ten veux a mort de lui avoir souffler la crei ..nguir le respect pour sa njaamboot ak sa mbok yi NOPIL ,TAIS TOI,SHUT UP ,CALLATE LO QUE DICES NO TIENE SENTIDO..?

Max

mais ça montre quelque chose

Diola

Le débat est clôt allez chercher un candidat plus sérieux.

Xyppy Xoole

Vraie tarée quoi! Elle ne peut être la personne indiquée pour clore le debat. Quelle arrogance!

Gueye Seny

Le cas de Karim est comme le cas de Lula au bresil.pdt les elections presidentielles les ONU ont dit la meme chose.l etat n Avait pás respecter les ONU

Paul

Les Sénégalais veulent la paix. Ne faisons pas le bras de fer avec l’ONU. Le Sénégal et ratifié des accords et traités. Il faut soumettre à ce qui a été engagé. Que ce soit les régimes qui se succéderont. Aucun ne peut faire le sourd devant les nations unies.

Modou

Mimi gueumoul loumou wakh. Le mois de janvier macky va accepter les recommandations. Ils jouent avec le temps

Zik

Elle ne clôt rien du tout .
Qu’elle aille se faire voire.

Matar Gueye

Mimi xolal figua Sophie ak figua nek legui

Blin

Mimi t’es définitivement une godiche. Niak diom di dioh sa tatayi franc-maçons yi niou dougueul d’Ara. Kou guiss sa mélocane sah hamko. Quant aux recommandations de cet authentique comité 47 États membres, mis à part leurs côté # »’principe fondamental »’# sacré, elles seront suivies de faits si nous ne voulons pas être dans le groupe des Étas rebelles, tous dictatoriaux par ailleurs.

Noblesse Oblige!

HAHAHA c est vos propos a vous qui ne pesent RIEN, ni au Senegal, ni aux nations Unis. Donc Madame vous ne VOULEZ pas LA PAIX au Senegal??
Madame vous et vos paroles de badolo ne valent rien meme au Senegal.
Vous etes une femme qui a ete REDUITE a sa SIMPLE Expression.

Publier un commentaire