PUBLICITÉ
me baboucar cisse - Affaire Commissaire Sankharé - Me Babou décortique les infractions commises

Affaire Commissaire Sankharé – Me Babou décortique les infractions commises

L’avocat, Me Abdoulaye Babou s’est invité dans l’affaire dite de la pharmacie Fadilou Mbacké ayant opposé le Commissaire Bara Sankharé au Docteur Cheikhouna Gaye. Une occasion pour la robe noire d’attirer l’attention sur les responsabilités qui engagent l’Etat du Sénégal en rapport avec les actes posés par M. Sankharé si l’on en tient aux versions relayées depuis l’ébruitement de l’affaire.

Plusieurs infractions

De l’abus d’autorité à l’attentat de liberté en sus du tort causé au pharmacien. Voila les infractions pour lesquelles le Commissaire Bara Sankharé pourrait être poursuivi. C’est en tout cas ce que révèle Me Abdoulaye Babou selon qui, M. Sankharé est entré dans la pharmacie occasionnant une altercation. « La loi considère la pharmacie comme un domicile« , dit-il avant de préciser le délit de violation de domicile au regard de ce qui y a été cassé.

Constitution de partie civile contre l’Etat du Sénégal

C’est un Me Babou qui ne mâche pas ses mots. En de la présomption d’innocence qu’il accorde au Commissaire, la robe noire de souligner que le propriétaire de la pharmacie « peut se constituer partie civile contre l’Etat du Sénégal » en raison des dommages causés dans son lieu de travail.

Les hommes du Commissaire Sankharé

D’après les premiers témoignages et les vidéos qui circulent sur la toile, le commissaire Bara Sankharé a fait appel à ses hommes pour embarquer manu militari le pharmacien. Un geste pour le moins déprécié de nombre de sénégalais. « D’après la loi, un policier doit respecter les ordres de son supérieur. Concernant, cette affaire, les policiers en question ont agit sous les ordres de leur supérieur », dit l’avocat d’emblée avant de s’interroger: « Est-ce qu’un supérieur doit demander à ses subordonnés de passer outre la loi ? C’est ce qu’on appelle les baïonnettes intelligents », clarifie-t-il. Et de poursuivre que si l’ordre n’est pas conforme à la loi, le subordonné a le droit de refuser. Mais, met-il un bémol, il y a un principe qui veut que, le subordonné obéisse quel que soit la nature de l’ordre qui lui est donné par son supérieur.

 

 

Babou Commissaire
Annonces

(3) commentaires

Omar

Alors un Générale peut ordonner de faire un coup d’état et les soldats auront faits que obéir aux ordres de leurs supérieur.
Super!!!
C’est dommage de voir des personnes réduitent à des marionettes.

Jules

Ce n’est pas la photo de Me Babou ça ! 

Diane

Installation caméra de surveillance dans les maisons, appartement, boutique , magasins, écoles,, pharmacie , wifi, etc..apeler 781172074..
Apres installation vous pouver voir les images du caméras avec votre téléphone portable endroid a partir nimporte quel endroi dan le monde..

Publier un commentaire