Affaire Bygmalion : Le procès aura bien lieu, le recours de Sarkozy rejeté

L’ancien Président de la République devra répondre de ses actes devant la justice. Ce vendredi matin, le Conseil Constitutionnel a rejeté le recours déposé par Nicolas Sarkozy contre son renvoi en procès dans l’affaire Bygmalion, estimant qu’il pouvait être poursuivi pénalement, malgré une sanction financière antérieure intervenue pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012.

Annonces

L’ancien président a été renvoyé en février 2017, devant le tribunal correctionnel, pour avoir dépassé le plafond des dépenses électorales autorisé, mais il faisait valoir qu’il ne pouvait pas être jugé, étant donné qu’il avait déjà été sanctionné pécuniairement en 2013, après le rejet de ses comptes par les instances de contrôle.

(7) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
aba

revanche posthume de kadafi sur ce truand sarkozy

Bubacar Tiana

Tu as dégommé khadafi et tu crois t’en tirer la justice divine va te tomber dessus Riche-Con

zal

Il ne lui arrivera rien.La justice française on la connait.Aucun ancien président n’a jamais été inculpé pour des délits pire que ça.Pour preuve en ce moment le Dr anesthésiste accusé de 7 meurtres et 17 autres cas empoisonnent et qui jouait le (pompier pyromane est laissé en liberté.De toute façon Sarkozy est juste accusé de dépassement des comptes de campagne électorale et pour ça il n’ira pas prison et pour le cas de khadafi la France n’acceptera jamais de reconnaître sa responsabilité et le monde sait que c’est bien l’oeuvre de Sarkozy.

Eugene Senghor

Qu’il paye chèrement ce qu’il a fait en Côte D’Ivoire et en Lybie.Perpétuité

Leave a Reply to Eugene Senghor