Alioune Tine rencontre Abdoulaye Wade

Alioune Tine rencontre Abdoulaye Wade

Le Président Abdoulaye WADE a reçu en audience M. Alioune TINE, a la demande de ce dernier, fondateur de Afrika Jom Center et membre éminent de la société civile sénégalaise et africaine.

Alioune TINE confie avoir retrouvé un vieil ami afin de partager avec lui des documents de Afrika Jom Center relatifs à plusieurs questions d’ordre idéologiques et politiques notamment la question de la Démocratie en Afrique, plus précisément au Sénégal, les réformes des institutions, ainsi que celles afférentes à la justice. Ils ont revisité ensemble la vie politique au Sénégal des indépendances à nos jours avec la mise en exergue des dates phares en termes de Démocratie au Sénégal en l’occurrence.

Des échanges fructueux…

Soit les premières élections multipartites en 1978 au vu du contexte d’alors sur le continent avec les dictatures militaires un peu partout en Afrique, ces élections constituent ainsi une période déterminante dans la lutte pour la démocratie ; Les événements pendant l’élection de 1988 lorsque Me Abdoulaye WADE a été arrêté avant même la proclamation des résultats ; La lutte pour un processus électoral transparent qui a été particulièrement déterminante entre 1991 et 1992. Ce qui a d’ailleurs abouti à l’élaboration du Code consensuel ; Des échanges fructueux se sont également tenus sur les réponses urgentes à apporter aux contexte et à la situation actuels du pays.

Que de souvenirs entre les deux hommes…

Le Président WADE s’est rappelé des multiples batailles menées dont les formes et les caractères ont été divers et variés. Il a rappelé ses batailles avec le Président SENGHOR au plan africain alors qu’il travaillait comme expert de l’Organisation de l’Union africaine ( OUA).

Dans les discussions, M. Alioune TINE est revenu sur les choix stratégiques et tactiques que le Président Wade avait eu à adopter dont le fameux ‘’corps à corps ‘’ adopté comme forme de lutte, contrairement à beaucoup d’autres acteurs politiques de cette époque qui étaient dans la clandestinité. Ainsi, en tant qu’acteur politique, il a réussi à arracher son récépissé de parti politique donnant naissance officiellement au Parti Démocratique Sénégalais (PDS).

Au demeurant, le Président WADE a tenu à souligner devant son hôte le rôle joué par des personnalités socialistes prestigieuses comme le ministre Babacar BA et l’ambassadeur et maire de Saint-Louis M. André GUILLABERT qui ont réussi un tant soit peu à pacifier les relations heurtées entre SENGHOR et lui.

Alioune TINE a également tenu à saluer les débats de haute facture qu’il a eus avec Me WADE sur l’évolution de la démocratie, l’histoire de la démocratie et sur ses différentes formes au Sénégal et en Afrique. Les exemples comparatifs de démocratie majeure aux Etats Unis, en France , en Angleterre et en Suisse précisant , par là même qu’il n’existe pas une Démocratie mais plusieurs formes de Démocratie. L’Afrique également connaît d’autres modèles de démocratie en construction.

11 COMMENTAIRES
  • Malick Diallo

    Disons.avec.ce.la.ya.plus.de.democrasie.au.senegal..vive.le.president.wade.

  • Assane Diop

    Ce sont deux hommes qui appartienent au passé

  • lamine

    Vive Papa WADE

  • Harouna Barry

    Comment peut-on prétendre être régulateur social et se présenter devant la nation en louant son amitié avec un chef de parti ?

  • René Diagne

    Vivement la retraite pour vous deux.

  • soucis pour le Senegal

    Longue vie a papa WADE

  • Mamadou Diop

    Ne nous intéresse pas

  • camara

    Grace à lui, j’ai pu voir mon mari revenir auprès des enfants et de moi .
    Merci pour ce témoignage.
    Mara Merci
    CAMARA B.

  • Bakary thiare

    Au Sénégal le ridicule ne tue pas.Alioune tine,après avoir combattu Wade se permet de rencontrer ce dernier.Quelle honte !!!!

  • Bakary

    Au Sénégal le ridicule ne tue pas.Alioune tine,après avoir combattu Wade se permet de rencontrer ce dernier.Quelle honte !!!!

  • TALIBE BAMBA

    Long vie président Abdoulaye Wade fier de vous

Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *