PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
NBOJA - Abdou Diouf réitère son appel pour ''un strict respect'' à la liberté de la presse

Abdou Diouf réitère son appel pour  »un strict respect » à la liberté de la presse

Cette année, l’OIF a voulu s’associer à l’UNESCO pour organiser, le lundi 5 mai, en marge de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse, une table-ronde dédiée spécifiquement au travail des journalistes en période électorale dans ses pays membres.

 »Une élection démocratique ne se limite pas à l’acte de voter. Elle dépend aussi de l’accès, par les électeurs, à toutes les informations pertinentes quant au déroulement, aux enjeux et aux modalités du scrutin et de ses acteurs. Or, seuls des médias libres peuvent garantir la transmission de telles informations », a déclaré M. Diouf.

Selon lui, elle constitue  »un pilier central des démocraties, parce qu’elle figure au rang des engagements inscrits dans la Déclaration de Bamako de novembre 2000, parce qu’elle a été réaffirmée avec force par le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement à Kinshasa en octobre 2012, la liberté de presse, inscrite dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, doit être assurée partout ».

M. Diouf a rappelé, toutefois, que cette liberté de la presse doit s’accompagner d’ »un respect scrupuleux » des règles de déontologie professionnelle.

C’est, partant du constat que la liberté de  »la presse reste encore trop souvent entravée durant les consultations électorales, que l’OIF (…) a souhaité réunir au siège de l’UNESCO à Paris, des experts francophones du Nord et du Sud, pour croiser les regards et partager les expériences sur cette question, surtout à la veille de la tenue d’échéances électorales majeures dans certains Etats membres de notre organisation.

Il a annoncé que durant cette table-ronde, diverses questions seront abordées comme la sécurité des journalistes et le rôle des instances de régulation en période électorale, les rapports entre les journalistes et les organes chargés de conduire les processus électoraux ou la place des nouveaux médias durant les périodes électorales.

APS

Abdou Diouf Journée Mondiale
Annonces

(3) commentaires

Senegalrevolution

Sale voleur

Beugue Fallou

au voleur thim yow do tousss

Kupukala

Tout à fait d’accord avec ce rappel d’A Diouf!

Publier un commentaire