PUBLICITÉ

Wade – Macky – Mamadou Sy Albert: « Meunougnou nakhanté akk Khalife bi… »

Les poignées de main historiques entre l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade et son successeur, Macky Sall à l’occasion de l’inauguration de la Mosquée Massalikul Jinaan fait couler beaucoup d’encres et de salives. Depuis, le débat s’articule autour de la suite à donner à cette rencontre pour le moins inattendue. Selon le journaliste Mamadou Sy Albert, « il n y a pas de deal dans cette affaire » qui tient tout un peuple en haleine.

C’est rencontre est facilitée par le Khalife générale des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Aidé en cela par son représentant à Dakar, Mbackiou Faye. « Le Khalife général des mourides a une grosse influence politique« , a fait savoir l’analyste politique dans un entretien accordé à Senego. Réagissant sur la sincérité du geste posé par les deux hommes politiques, Mamadou Sy Albert assure qu’ils – Macky Sall et Me Abdoulaye Wade – ne peuvent pas tromper le religieux. Et de surcroît, dit-il,  les deux Présidents sont sur la voie du mouridisme.

Message du Khalife général des mourides

« Vous avez eu tous les honneurs ! Rendez grâce à Dieu et sachez qu’il est le maître de votre destin« , avait dit le Khalife général des mourides aux deux hommes politiques. Un message qui en dit beaucoup selon le journaliste analyste-politique. « Le khalife est un chef religieux, un sage. S’il tient de tels propos, toute personne en possession de ses facultés mentales doit bien analyser ce message« , a expliqué Mamadou Sy Albert indiquant que Macky Sall et Abdoulaye Wade ne doivent pas se laisser emporter par les choses -postes, politiques- mondaines. Et de souligner encore qu’il n s’agit nullement de « deal » ici car, précise-t-il, « c’est la parole de Dieu« . « Ils ne peuvent pas jouer avec la conscience du Khalife ni des mourides ni des musulmans« , a-t-il déclaré.

Accord politique 

Macky Sall et Me Abdoulaye Wade se sont réconciliés par le biais d’une médiation du Khalife général des mourides. Mais souligne, Mamadou Sy Albert, il reste la question de l’accord. « Pour l’ancien Président de la République, l’accord s’avère simple en ce sens que le Pds est le Parti de l’opposition qui a plus de sièges à l’Assemblée nationale. Donc, si on va dans le cadre du dialogue politique pour déterminer le chef de l’opposition, Me Abdoulaye Wade voudra être désigné. L’autre chose, c’est la question du secrétaire général du Pds Karim Wade« , a dit l’analyste politique soulignant que pour sa part, Macky Sall veut être rassuré en ces sens qu’il gère un deuxième mandat dont il ignore la suite.

Albert Mamadou
Annonces

Publier un commentaire