Annonces
» » » » » » Tuerie dans la forêt de Bofa: Le Mfdc condamne...

Tuerie dans la forêt de Bofa: Le Mfdc condamne et nie toute implication…

bofa, Massacre, Mfdc

Après le massacre de 10 sénégalais et trois bissau-guinéens, tous des coupeurs de bois, par des hommes armés, ce samedi dans la forêt de Bofa, dans l’arrondissement de Niassya, le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) sort de sa réserve et condamne dans un communiqué cette «tuerie barbare».

Le Mfdc se démarque se démarque du massacre de personnes dans la forêt de Bofa. « L’Aile politique qu’elle soit intérieure ou extérieure, se démarque totalement decet acte odieux commis… », condamne, dans un communiqué, relayé par Sud quotidien, Omar Ampoy Bodian, chargé de mission.

«Nous ne pouvons accepter de tels actes qui sont inhumains. Personne ne peut accepter cela. Dans les prochains, poursuit-il, nous allons envoyer une mission dans le maquis pour s’enquérir de la situation déplorable survenue ce week-end dans cette zone. Nous prendrons toutes nos responsabilités, s’il s’avère que nos hommes sont impliqués dans ce massacre… ».

Selon le chargé de mission du Mfdc, cet acte ne peut rester impuni. Surtout, soutient-il, «au moment où nous avons reçu la main tendue du chef de l’Etat ».

Le Mfdc qui se dit déterminé à apporter toute la lumière estime que «la question de la Casamance devrait être réglée autour de la table des négociations, et non par des actes de barbarie».

Et l’Etat du Sénégal promet de traduire en justice les auteurs de l’attaque à Borofaye en Casamance. Non sans décréter un deuil national de de deux jours.

Annonces
Annonces

9 commentaires

  • Laye
    8 janvier 2018 8 h 14 min

    C’est vous, bande de sauvage !

  • Rima
    8 janvier 2018 8 h 52 min

    Pourquoi toujours you
    Arrêtez la méchanceté très difficile de vivre au Sénégal

  • Marie
    8 janvier 2018 10 h 37 min

    les anciens réfugiés Bissau guineens toujours Casamance et continuent à dicter leur loi de la jungle sous le masque de la soi disant rébellion au Sénégal

  • amsy
    8 janvier 2018 11 h 28 min

    Les rebelles et les djihadistes c la mme chose ils faux les éliminées

  • Baye babou
    8 janvier 2018 12 h 14 min

    Sénégal réveillez vous c’est la france ki est derrière depuis que nous avons nos ressources(pétrol,zirccon,or …),elle cherche cout que cout à créer des zone de tension….pour mieux nous dompter et nous proposer des solutions en retour il faut qu’on paye avec nos ressources…c triste mais la franc-mçonnerie et désormais partout dans ce pays……Yalla na sénégalais yi yéwou amine!!!

  • MOÏSE+SIKITHIOR
    8 janvier 2018 21 h 10 min

    Vous les wolof, les thiaga, arretez vos mensonges. C’est vous qui volez la casamance en détruisant sa forêt. Vous méritez la mort chez nous et vous l’aurez toujours.

  • Lo
    9 janvier 2018 4 h 12 min

    depuis ma jeunesse j’entend cette phrase:le probleme de casamance devrait etre regle autour de la table des negociations.quand ces negociations seront faites?dans 50 ans?negociations,negociations,negociations.je crois que le Senegal vivrait mieux sans la casamance

  • La vérité rien que la vérité
    17 janvier 2018 1 h 02 min

    Sans la Casamance vous mangerez du sable mon gars et sans le Sénégal la Casamance prospéreras par ce que nous avons plus de ressources que vous mon gars faites des recherches avant de parler quoi que ce soi OK
    Ce que la Casamance revendique est réel et inéluctable seulement il faut être sénégalais pour le nier…

  • akana bou, boutérau dorong
    17 janvier 2018 1 h 16 min

    La vérité finira par apparaître le Sénégal va payé ce qu’il a fait subit la Casamance et Dieu nous regarde sur toutes nos actions même si nous faisons semblant d’être gentil ou religieux il nous regarde mais un bon jour il finira par parler et on n’y pourra rien faire insha hallah halla khou akbar!!!!!!!!!!!!

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez nos applications mobiles et restez informé ! Téléchargez notre application Android Téléchargez notre application iPhone