PUBLICITÉ

Trois femmes de ménage dépouillent leur patron : Elles dérobent 120 millions

Des femmes de ménage ont comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des chefs d’association de malfaiteurs et de vol en réunion commis la nuit avec effraction. Elles ont été condamnées à 2 ans de prison ferme.

La sentence est connue

Deux (2) ans de prison ferme, c’est la sentence prononcée, hier, par le président du tribunal des flagrants délits de Dakar contre les dames Amy Dieye, Astou Dione et Awa Dione. Elles ont comparu devant le prétoire de ladite juridiction pour répondre des chefs d’association de malfaiteurs et de vol en réunion commis la nuit avec effraction, au préjudice de leur employeur. S’agissant des faits, ils se sont déroulés le 15 février dernier.

Alors que leur patron était parti à un dîner, les dames ont profité de son absence pour subtiliser ses deux coffres, ses bijoux en or et en diamant et la somme 200 mille dollars. Auparavant, elles avaient pris le soin de couper le disjoncteur pour ne pas se faire filmer par les caméras de surveillance. Malgré cela, elles ont finalement été appréhendées. Et elles ont fait tombé le vigile de la maison Abdoulaye Ly et Birame Ndiaye, l’époux de l’une d’elles en l’occurrence Amy Dieye.

Après 15 ans de travail dans la maison

Sur une question de savoir pourquoi elles ont agi de la sorte, elles ont soutenu c’est parce qu’elles ne sont pas bien traitées par leur patron de nationalité indienne. « Ça fait 15 ans qu’on travaille dans la maison. Mais on exerçait nos tâches dans des conditions difficiles. C’est la raison pour laquelle on a dérobé les coffres croyant qu’ils contenaient de l’argent. On l’a fait parce qu’on était très remontée », a dit Amy Dieye.

C’est sur ces entrefaites que le président leur a demandé combien elles percevaient à chaque fin du mois, elle a dit qu’elles avaient chacune 90 mille francs Cfa. Soumise au feu roulant des questions, elle a révélé qu’elles ont fait appel au service de Sidy Ndiaye, le frère de son époux, pour qu’il leur déverrouille le coffre.

Interrogées, Astou Dione et Awa Dione ont reconnu les faits avant de désigner Amy Dieye comme étant le cerveau de cette affaire. Attrait à la barre en même temps que les dames, Mor Ndiaye, époux d’Amy Dieye par ailleurs poursuivi pour recel a rejeté les faits pour lesquels il est poursuivi. « J’étais à Niakhar et je suis rentré ce jour là vers les coups de 1 heure du matin. Au moment où j’étais dans les bras de Morphée, mon patron m’a appelé pour me faire part du vol. Le coffre a été retrouvé sur la terrasse. Et dans ma chambre, on y a retrouvé que le sac qui contenait les dollars », n’est-il défendu. Pour sa part, le vigile Abdoulaye Ly, a confié au juge qu’il ignore tout dans cette affaire.

Le président du tribunal lui-même étonné

« Je n’avais pas l’autorisation de les fouiller surtout qu’elles avaient l’habitude de rentrer avec des cadeaux », a dit le vigile. Après avoir entendu tous les prévenus, le président du tribunal des flagrants délits de Dakar a fait part de son étonnement. Selon lui, cette bande est capable de dévaliser une banque. Invité à faire ses réquisitions dans ce dossier, le maître des poursuites a commencé par demander la relaxe du vigile.

Ensuite, le parquetier a requis la peine de 2 ans de prison ferme contre les dames. Pour justifier son réquisitoire, il a relevé la stratégie mise en place par les prévenus avant d’informer que 63.000 dollars ont été retrouvés sur les 200.000 volés. Pour terminer, les avocats de la défense ont demandé au tribunal de suivre le parquetier dans son réquisitoire en relaxant le gardien.

Pour les autres, les robes noires ont plaidé pour une application bienveillante de la loi pénale.

Les avocats seront suivis en partie par le tribunal qui, a relaxé le vigile et le sieur Birame Ndiaye. Pour les dames, elles ont été condamnées à 2 ans de prison ferme chacune. Le tribunal a donné, par la même occasion, acte à la partie civile de son désistement.

Avec Rewmi

whatsapp 121
Annonces

Publier un commentaire