PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Tabaski: Quel prix pour les moutons ?

A soixante douze (72) heures de l’Aid El-Kabir (Tabaski), les points de vente (Daral) de mouton grouillent encore de monde. Mais les prix varient en fonction des espèces.

De 105.000 à 500.000 F Cfa

Des moutons, on en voit à perte de vue sur les deux voies de Liberté 6. Mais les prix varient en fonction des espèces. En effet, les moutons élevés à domicile sont plus chers que ceux des troupeaux, en pâturage dans les régions de l’intérieur du pays, appelés communément « thiogale ». Selon Doudou, un vendeur établi sur cet axe stratégique, il faut débourser une somme de « 500.ooo F Cfa » pour avoir un gros bélier. Sinon, dit-il, le « barème s’arrête à 105.000 F Cfa »

Le casse-tète de l’eau 

Au point de vente, tout semble  au beau fixe. La lumière, l’eau etc. Selon les vendeurs, la seule question qui taraude les esprits, reste le manque d’eau, pour abreuver convenablement le bétail. « L’Etat attend toujours le dernier moment pour nous approvisionner en eau« , se désole Doudou, indiquant qu’ils décaissent 4.000 par jours pour régler la question du liquide vitale.

Faux billets ?

Un autre problème qui hante le sommeil des vendeurs de mouton, est celui des  faux billets de banques qui inondent  souvent  les points de vente de mouton à l’approche de la fête de l’Aid El-Kabir. »Nous prêtons beaucoup attention à cette menace « , dira le vendeur Abdourahmane Ly, précisant qu’il vérifie toujours l’argent du client avant de livrer un mouton.

Mouton Prix
Annonces

Publier un commentaire